/weekend
Navigation

Sergio Castellitto: le parrain italien de Mafia Inc.

film Mafia Inc
Photo Chantal Poirier Le célèbre acteur italien Sergio Castellitto a eu beaucoup de plaisir à jouer dans le film québécois Mafia Inc.

Coup d'oeil sur cet article

Grande vedette du cinéma italien, Sergio Castellitto a accepté de venir tourner au Québec pour jouer un des rôles principaux de Mafia Inc., le nouveau film du cinéaste Podz. Et il a adoré cette expérience qui lui a permis d’entrer dans le club sélect des acteurs qui ont incarné des parrains de la mafia au grand écran. 

« J’ai accueilli cette proposition avec un enthousiasme absolu », lance l’acteur et réalisateur italien en entrevue, dans un français impeccable. 

« Le producteur du film, Antonello [Cozzolino] et Podz [Daniel Grou] sont venus me rencontrer en Italie et on s’est tout de suite bien entendus. Je suis venu tourner le film ici [à l’automne 2018] et ç’a été une très belle expérience. Parce que pour moi, il n’y a pas que le film que tu fais qui est important. Le souvenir que tu gardes d’une expérience de tournage est tout aussi important à mes yeux. Et dans ce cas-là, je peux dire qu’on s’est laissés réciproquement avec de très bons souvenirs. »

Dans Mafia Inc., une adaptation du livre du même titre des journalistes André Cédilot et André Noël, Sergio Castellitto se glisse dans la peau de Frank Paterno, le parrain de la mafia sicilienne de Montréal. Ce personnage fictif s’inspire en partie de Vito Rizzuto, l’ancien chef de la mafia montréalaise. 

« J’ai lu sur l’homme, et j’ai vu des documentaires très intéressants sur lui, indique Sergio Castellitto. En général, ces gens-là viennent d’un milieu très pauvre. Ce sont souvent des immigrés qui sont arrivés en Amérique et qui ont fait leur fortune grâce à leurs activités criminelles. Ce désir d’avoir la plus grande maison et la plus grande Cadillac, c’est finalement le désir du pauvre. »

L’acteur de 66 ans dit avoir eu beaucoup de plaisir à incarner un parrain au cinéma pour la première fois de sa carrière. 

« C’est un privilège parce que, quand tu joues ce genre de personnage, tu entres dans le panthéon de ces grands personnages qu’on a vus dans les films de Francis Ford Coppola ou de Martin Scorsese », souligne-t-il. 

« Je crois que quand on s’attaque à ce genre de personnage, il ne faut pas ignorer les stéréotypes. Mais il faut réussir à mettre en scène ton idée personnelle de ces stéréotypes. Ce qui était important dans ce cas-ci, c’était de trouver une façon d’humaniser et de comprendre ce personnage. L’acteur est toujours le meilleur avocat de son personnage : il doit être toujours prêt à le défendre. Car il y a toujours une fragilité, même dans la violence et l’arrogance. »

Acteur international

Sergio Castellitto n’en était pas à son premier séjour au Québec. L’acteur et cinéaste était déjà venu en 2004 pour présenter au Festival des films du monde (FFM) son film Non ti muovere, dans lequel il jouait aux côtés d’une certaine Penélope Cruz.

Castellitto se décrit d’ailleurs comme un acteur international. Il a joué dans une cinquantaine de films, en Italie, mais aussi en France, en Allemagne et aux États-Unis : « C’est une grande liberté d’avoir cette possibilité de sortir de son pays et de fréquenter la cinématographie du monde », observe-t-il.

Pour cette première expérience dans un film québécois, il dit avoir été impressionné par les gens qu’il a côtoyés sur le plateau de tournage de Mafia Inc. : « J’ai trouvé Podz excellent. Il avait une idée très claire de ce qu’il voulait faire. Une de ses grandes qualités, c’est qu’il sait écouter les autres. Car un bon metteur en scène, c’est un organisateur des talents des autres. 

« Du côté des acteurs, je connaissais déjà le travail de Gilbert [Sicotte]. Il est un comédien extraordinaire qui a une grande capacité humaine. Marc-André [Grondin] et Mylène [Mackay] sont aussi excellents. J’ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec eux. »


Mafia Inc., à l’affiche partout au Québec.