/entertainment/movies
Navigation

Bonne récolte pour le Québec aux prix Écrans

Les films de Sophie Deraspe et de François Girard partent favoris

Coup d'oeil sur cet article

Les films québécois font belle figure, mais ne dominent pas les nominations en vue du prochain gala des Écrans canadiens, qui aura lieu le 29 mars à Toronto. Pour la première fois depuis des années, ce sont surtout des productions anglophones qui se démarquent. Voici cinq choses à retenir sur les nominations qui ont été annoncées mardi.

Girard bien représenté, mais...

François Girard
Photo d’archives
François Girard

C’est le plus récent film du cinéaste québécois François Girard, The Song of Names (Le chant des noms), qui a obtenu le plus de nominations, soit neuf. Ce drame historique mettant en vedette Clive Owen et Tim Roth est en nomination pour plusieurs prix techniques (dont meilleure direction artistique et meilleure musique originale), mais il a en revanche été ignoré dans les principales catégories (meilleur film, meilleure réalisation et meilleur scénario adapté).

Antigone 

Après avoir été sacré meilleur film canadien au dernier Festival de Toronto, le drame Antigone, de la cinéaste québécoise Sophie Deraspe, s’illustre une fois de plus au Canada anglais avec une récolte de huit nominations. Le long métrage est en lice pour les prix du meilleur film, de la meilleure réalisation, du meilleur scénario adapté et de la meilleure actrice (Nahéma Ricci). Les films The Twentieth Century, du Montréalais Matthew Rankin, et Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault, ont aussi fait bonne impression avec respectivement huit et cinq nominations.

Des absents notables

Xavier Dolan
Photo courtoisie
Xavier Dolan

Comme chaque année, certains oublis ont fait sursauter lors de l’annonce des nominations. Bouleversante dans Il pleuvait des oiseaux (son dernier rôle à l’écran), la regrettée Andrée Lachapelle aurait certainement mérité une nomination. L’absen-ce de Xavier Dolan parmi les finalistes s’explique quant à elle par le fait que ses films Matthias et Maxime et Ma vie avec John F. Donovan n’ont pas été soumis.

Deux sur cinq

Antigone
Photo courtoisie
Antigone

Depuis quelques années, on avait l’habitude de voir les films québécois monopoliser les nominations aux Écrans canadiens. L’an passé, cette domination avait atteint un sommet alors que les cinq titres en lice pour le prix du meilleur film étaient tous québécois. La récolte est un peu moins impressionnante cette année. Seulement deux productions de chez nous – Antigone, de Sophie Deraspe, et The Twentieth Century, de Matthew Rankin – font partie des cinq finalistes pour le prix du meilleur film. Les trois autres finalistes sont les films canadiens anglais Anne at 13,000 ft, The Body Remembers When the World Broke Down et White Lie

Grondin et Sicotte nommés

Marc-André Grondin
Photo courtoisie
Marc-André Grondin

Gilbert Sicotte
Photo d’archives
Gilbert Sicotte

Plusieurs Québécois ont aussi réussi à tirer leur épingle du jeu dans les catégories d’interprétation. Marc-André Grondin est en lice pour le prix du meilleur acteur pour sa performance dans Mafia Inc. Il fera face notamment à Gilbert Sicotte, nommé pour son rôle dans Il pleuvait des oiseaux. Du côté des actrices, Nahéma Ricci et Nour Belkhiria sont toutes les deux en nomination pour leurs performances dans Antigone. Soulignons qu’en télé, Karine Vanasse et Caroline Dhavernas sont nommées pour leurs rôles dans les séries Cardinal et Mary Kills People