/sports/baseball
Navigation

Des journées bien chargées

Camp Astros de Houston
Photo Mathieu Boulay

Coup d'oeil sur cet article

WEST PALM BEACH | Les camps d’entraînement du baseball s’échelonnent sur sept semaines avec des sessions quotidiennes et des matchs préparatoires. C’est le début d’un long marathon de sept mois pour les joueurs et les entraîneurs.  

Abraham Toro a bien voulu décrire ses journées typiques pendant le camp d’entraînement.  

7 h : Arrivée au complexe d’entraînement des Astros. Après le déjeuner, Toro procède à une séance d’étirements. Par la suite, il peut aller à la salle de musculation ou prendre des élans dans la cage des frappeurs.  

« Lors des journées de matchs, j’en profite pour faire du vidéo, ajoute-t-il. Bien sûr, entre les périodes d’activités, je prends quelques pauses. » 

10 h : Rencontre d’équipe avec les entraîneurs. 

10 h 30 : Les joueurs sautent sur le terrain pour leur entraînement quotidien. Ça commence par une séance d’étirements et d’échauffement en groupe.  

11 h : Exercices pour les joueurs. Ça peut être des éducatifs en défensive pour les joueurs de position et les voltigeurs. Il y en a d’autres qui prennent des élans dans la cage des frappeurs.  

Camp Astros de Houston
Photo Mathieu Boulay

Du côté des lanceurs, ils en profitent pour faire des séances de tirs dans l’enclos des releveurs. La vélocité et l’endroit des lancers sont scrutés à la loupe par les responsables de ce département.  

12 h 30 : Heure approximative de la fin des entraînements. Les joueurs retraitent au vestiaire. La plupart se dirigent vers leur gymnase pour une autre séance d’étirements. Par la suite, Toro peut aller dans les bains chauds et froids afin de permettre à son corps de récupérer.  

14 h : Départ du complexe d’entraînement. Il se dirige vers son hôtel. Ce n’est pas tous les joueurs qui demeurent à l’hôtel. Les joueurs les plus fortunés de l’équipe louent des maisons ou des condos à quelques minutes du stade.  

Soirée : Toro profite de ses soirées pour se reposer avant tout. Il sort pour aller souper. Il ne se couche pas à des heures impossibles parce que le réveil est très tôt.