/sports/opinion/columnists
Navigation

Adrénaline Sports, un éventail impressionnant

Motoneige
Photo courtoisie, Motoneige Québec Le Backcountry figure parmi les meilleures des motoneiges hybrides, permettant de rouler en sentier et de s’amuser dans la neige folle.

Coup d'oeil sur cet article

Au fil du temps, le groupe Adrénaline Sports est devenu un des plus importants concessionnaires de motoneiges Ski-Doo de BRP au Québec. 

« Nous sommes capables d’offrir aux amateurs un éventail complet dans toutes nos succursales », explique la directrice générale, Mme Pamela Besner. 

« Ce que nous voulons, c’est répondre aux attentes des consommateurs qui désirent se procurer un produit Ski-Doo sans avoir à se déplacer très loin de chez eux. Nous voulons aussi qu’ils se sentent à l’aise avec nos gens, qu’ils reçoivent toutes les informations et le service qu’ils désirent.  

« Le fait que nous sommes en groupe assure aux motoneigistes de trouver le modèle qu’ils recherchent à coup sûr, ajoute-t-elle. Nous nous faisons un devoir de garder nos équipes en place afin que les amateurs se retrouvent chez eux, en quelque sorte, avec des gens de leur coin de pays. » 

Aujourd’hui, vous pouvez retrouver des gens du groupe à Québec, Saint-Georges, Montmagny, Clermont, et sous le nom de TY Moteurs à Lévis et Saint-Raphaël. 

Ils ne font pas que vendre des motoneiges. Ils s’impliquent dans la communauté en organisant des activités pour faire le bonheur des motoneigistes. 

Il y a toujours des modèles qui sont plus populaires que d’autres. Pour en savoir un peu plus, j’ai discuté avec un conseiller d’Adrénaline à Québec, M. Yanick Lavallée. 

LA MOTONEIGE UTILITAIRE 

Pour les amateurs qui désirent une motoneige capable de travailler, le Skandic demeure le numéro un. 

« C’est une motoneige utilitaire, qui convient parfaitement aux gens qui possèdent un chalet en forêt et qui veulent travailler avec leur motoneige », avancer l’expert. 

« Ce n’est pas un modèle que l’on peut utiliser en sentier sur une longue distance. Je dirais que l’on peut diviser son temps d’utilisation entre 10 % et 20 % en sentier, et 80 % hors sentier. Avec sa chenille de 20 pouces ou même de 24 pouces, elle demeure une motoneige utilitaire qui flotte bien et qui, que ce soit avec le 900 ACE ou le 600 E-TEC deux temps, peut remplir son rôle à merveille.  

« On peut aussi ajouter différents équipements qui vont la rendre plus performante. Par exemple, il y a les pare-chocs ou encore un treuil à l’avant. Sa suspension avec bras télescopiques à l’avant est très utile en situation de neige profonde ou en forêt, lorsqu’il y a beaucoup de branches. Il faut penser à un prix de départ de 14 000 $. » 

LA MOTONEIGE HYBRIDE 

Dans un deuxième temps, il a discuté de l’hybride numéro un dans la gamme Ski-Doo, la Backcountry. 

« Une motoneige hybride doit être aussi efficace en sentier que hors sentier, affirme M. Lavallée. Elle peut donc se rendre en montagne ou suivre les sentiers. La longueur de la chenille, qui est de 146 pouces, et les crampons, dont la longueur peut varier entre 1,6 et 2 pouces, offrent une plus grande maniabilité et plus de flottaison.  

« L’avant de la motoneige est aussi plus étroit afin de pouvoir mieux la coucher sur le côté en neige profonde, facilitant ainsi les virages. En sentier, il faut se rappeler que, comme elle est plus étroite à l’avant, elle peut devenir sous-vireuse. La suspension CMOTION assure une meilleure stabilité en sentier.  

« C’est le modèle de motoneige qui permet de tout faire, qui va nous amener à faire un choix définitif, à savoir si on veut faire du sentier ou du hors piste. C’est vraiment un bon dépanneur pour les gens qui veulent rouler dans les champs sur leur propriété en campagne, par exemple, avant de se retrouver en sentier. Elle est offerte avec le 600R E-Tec ou le 850, deux moteurs à deux temps. On peut penser à un prix variant entre 14 000 $ et 15 000 $. On peut faire le tour de la Gaspésie ou se retrouver en montagne avec des amis qui ont un Summit. » 

ET LA PERFORMANCE 

Le Renegade est l’une des plus populaires machines de sentier de performance. 

« C’est une motoneige très aimée des sportifs qui roulent régulièrement dans les sentiers. Il y a différentes configurations dans ce modèle. L’Enduro sera équipé d’une suspension à l’air qui offrira plus de confort. Si on veut une motoneige plus sportive avec une suspension plus rigide, il y a le modèle Adrénaline. Enfin, il y a les modèles X et XRS qui sont quasiment des motoneiges de compétition.  

« L’amateur peut bâtir sa motoneige afin qu’elle réponde à ses attentes. Pour le moteur, il y a le 900 ACE qui représente un excellent choix sur le rapport qualité-prix. Il s’agit d’un moteur à quatre temps que l’on peut aussi retrouver en version Turbo. Il y a aussi les moteurs à deux temps toujours aussi fiables, le 850 E-TEC et le 600R. On peut aussi configurer cette motoneige avec un banc à deux places.  

« L’arrivée de la chenille de 137 pouces peut permettre de se déplacer en dehors du sentier, vers le chalet par exemple. Comme la chenille est plus longue, le confort sera meilleur. On parle d’un modèle qui se vend aux environs de 13 500 $. » 

Chose certaine, en vous rendant dans une des succursales du groupe, vous allez découvrir les derniers modèles de Ski-Doo, que BRP a perfectionnés grandement afin de répondre aux réalités de la motoneige en 2020.