/entertainment/music
Navigation

Un autre rappeur assassiné

Bashar Jackson, alias Pop Smoke.
Photo d'archives, AFP Bashar Jackson, alias Pop Smoke.

Coup d'oeil sur cet article

L’hécatombe se poursuit dans le hip-hop : l’étoile montante Pop Smoke a été assassinée dans son domicile hier matin, devenant au moins le septième rappeur victime de meurtre depuis le début de 2018. 

Selon les médias américains, des individus se sont introduits par effraction dans une demeure de Hollywood Hills où se trouvait la vedette de 20 ans et lui ont tiré dessus. Son décès a été constaté à son arrivée à l’hôpital. 

Les assaillants ont réussi à prendre la fuite et personne n’a été arrêté. Le mobile du crime demeure inconnu. 

Étoile montante 

Grâce à son succès Welcome To The Party, Bashar Jackson, alias Pop Smoke, était considéré comme un des futurs gros noms du rap américain. Il rejoint, hélas, au cimetière de nombreuses jeunes stars tuées au cours des deux dernières années, dont XXXTentacion et Nipsey Hussle. 

Pop Smoke était une des têtes d’affiche du festival Métro Métro, qui se tiendra en mai, au Parc olympique de Montréal.