/news/provincial
Navigation

Le restaurant Calao fermera dans le Complexe Jules-Dallaire

Coup d'oeil sur cet article

Ouvert en 2010, le restaurant Calao sur le boulevard Laurier fermera ses portes à la fin mars. Une cinquantaine de travailleurs perdront leur boulot.

Les propriétaires, le Groupe Restos Phénix, ont transmis en janvier un avis de licenciement collectif au ministère du Travail. L’établissement de 250 places inspiré des saveurs asiatiques est situé dans le Complexe Jules-Dallaire.

Jointe par Le Journal, la direction précise que le bail du restaurant arrivait à échéance. Elle ajoute que la rareté de la main-d’œuvre a aussi pesé dans la décision de mettre un terme à cette aventure.

«En 2010, nous avions neuf travailleurs étrangers de la Thaïlande. Là, nous n’en avons plus aucun. Avec les délais et la réglementation, c’est très compliqué», avance Jenny Leang.

Cette dernière mentionne que son organisation a aussi formé au cours des dernières années plusieurs travailleurs qui sont partis seulement après un mois. «Nous avons payé beaucoup pour de la formation», affirme-t-elle, concédant également que l’établissement était moins rentable.

Pas une faillite

Mme Leang assure au Journal qu’il ne s’agit pas d’une faillite commerciale. L’entreprise souhaite concentrer maintenant ses efforts dans ses autres restaurants. 

La fermeture du Calao est prévue aux alentours du 31 mars prochain.

«Nous sommes reconnaissants de notre expérience. Nous n’y serions pas arrivés sans la précieuse aide de nos employés», avance la gestionnaire.  «Nous serons ravis de recevoir nos clients une fois de plus avant la fermeture», ajoute-t-elle.

Le Groupe Restos Phénix appartient à la famille Leang. La direction avait déjà interpellé publiquement, en 2017, le gouvernement fédéral afin qu’il facilite l’arrivée des travailleurs étrangers à Québec.

L'entreprise est également propriétaire des enseignes Les Délices d’Angkor et Les Délices de Thaïlande. Avec Calao, Groupe Restos Phénix emploie une centaine de personnes.