/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Mariana Mazza vous a choqués?

Coup d'oeil sur cet article

Avez-vous entendu Mariana Mazza à Tout le monde en parle, lancer à Guy Lafleur : «Diantre, espèce de sacripant, petit filou!»?  

Et quand elle a dit à Alain Lefèvre : «Le public du Super Bowl n’a pas intrinsèquement une grande affinité avec l’instrumentarium requis pour la prestation d’une œuvre classique».     

• À lire aussi: Alain Lefèvre n’en veut pas à Mariana Mazza de l’avoir traité de «débile» pendant TLMEP 

Et puis quand elle a affirmé au sujet de Laurent Duvernay-Tardif et Guy Lafleur : «Fichtre, j’ai plus d’aplomb, d’audace, d’effronterie, d’impudence et de toupet que ces deux gentilshommes réunis!»     

Mais non, bien sûr! Ce n’est pas comme ça qu’elle parle, la Mazza. Ce n’est pas de la dentelle qu’elle fait, elle parle avec un AK47 au milieu du visage.     

SACRÉE MARIANA!  

Si quelqu’un est choqué que Mariana Mazza sacre comme un charretier, parle de ses parties intimes, apostrophe tout le monde et se moque des conséquences, c’est que cette personne-là n’a aucune idée de qui est cette humoriste. S’étonner que Mariana parle crûment, c’est comme s’étonner que l’eau est mouillée.     

Depuis dimanche soir, on n’entend parler que de la «vulgarité» de Mariana Mazza. Parce qu’elle a lancé (dans un grand éclat de rire bienveillant) à la légende Guy Lafleur (qui venait de lui dire qu’elle était pourrie en animatrice télé) : «Mon tabarnak!»     

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

C’est sûr que si vous lisez ça, noir sur blanc, dans Le Journal, ça choque. Mais dans le contexte, connaissant le caractère bouillant et irrévérencieux de MM, c’est si elle n’avait pas réagi à la pique de Guy Lafleur qu’on aurait été choqués.     

Le pianiste Alain Lefèvre était aussi à TLMEP. Il s’est demandé pourquoi, à la mi-temps du Super Bowl, on n’avait pas songé à faire jouer une pièce classique plutôt que JLo et Shakira. Sérieusement, Alain?     

Malgré toute l’amitié que j’ai pour ce grand pianiste, j’ai trouvé son commentaire d’une grande naïveté.     

À la télé, Mariana Mazza a répondu avec sa candeur habituelle : «Mais est-ce que vous avez vu la clientèle? Ils s’en contrecrissent de votre musique!» Je ne l’aurais pas dit comme ça, mais elle exprimait la réaction de bien des gens. J’ai reçu Alain Lefèvre à mon émission à QUB radio hier. Que pense-t-il de Mariana Mazza? «Je préfère bien mieux quelqu’un comme elle que des gens hypocrites», m’a-t-il répondu.     

On peut ne pas aimer la manière, on peut la trouver trop intense... mais on peut aussi changer de poste quand on lui voit la face à l’écran et on peut éviter d’aller voir ses spectacles si on n’aime pas. Mais on ne peut pas s’étonner qu’une humoriste envoie promener tout le monde sur un plateau... alors que son spectacle s’intitule Femme ta gueule.     

IMPERTINENTE MAIS PERTINENTE  

Il y a tellement de personnalités du monde artistique qui ont peur de leur ombre, qui parlent des deux côtés de leur bouche, qui disent les bonnes choses pour faire plaisir à la «gang».     

Et j’aime bien mieux une lionne qui assume ses bourrelets, qui assume ses dérapages et qui assume ses grossièretés qu’une souris qui s’excuse d’exister.     

Je trouve plutôt rassurant de voir que Mariana Mazza ne s’assagit pas avec les années. Grande gueule un jour, grande gueule toujours.     

Mariana, ne la «femme» pas! 

L'Édito de Sophie Durocher