/sports/baseball
Navigation

Nationals de Washington: un retour au boulot facile

Nationals
Photo Mathieu Boulay Champions de la dernière Série mondiale, les joueurs des Nationals de Washington prennent leur rôle au sérieux au camp d’entraînement en Floride sous les ordres de leur gérant, Dave Martinez.

Coup d'oeil sur cet article

WEST PALM BEACH | Lorsqu’une formation remporte les grands honneurs, il y a toujours un danger qui la guette pour la saison suivante. Celui d’être rassasiée par sa conquête. Ce serait surprenant qu’un tel scénario survienne chez les Nationals de Washington. 

Lors de notre passage, les sourires étaient nombreux et le climat était détendu dans le vestiaire des champions de la Série mondiale. On pourrait penser qu’ils sont au-dessus de leurs affaires, mais ce n’est pas le cas. 

« Mes joueurs sont tous des compétiteurs, a mentionné le gérant des Nationals, Dave Martinez. C’est la première chose que je sais à leur sujet. Ils ont compris ce que nous avons accompli la saison dernière. Leurs souvenirs ne s’effaceront jamais. 

« Ils savent que c’est une nouvelle saison et qu’ils devront affronter de nouveaux défis. Ils vont simplement continuer de faire ce qu’ils ont toujours fait : être compétitifs chaque fois qu’ils sauteront sur le terrain. 

« On est rendus au sommet de la montagne et on veut y demeurer. »

Une ambiance de champions

Sur le complexe d’entraînement des Nationals, les ouvriers ont installé une enseigne pour souligner la conquête de la Série mondiale. Dans le vestiaire, toutes les horloges ont été changées pour celles qui ont été conçues avec le titre « champions » en évidence. 

Puis, dans les derniers jours, les joueurs et les entraîneurs ont été invités à prendre leurs mesures pour leurs bagues de champions, qui leur seront remises le 4 avril lors d’un match contre les Mets de New York. 

« J’ai vu l’enseigne et je vais prendre une photo lorsque j’aurai un moment libre pendant le camp d’entraînement, a précisé Martinez. Pour ce qui est des bagues, je ne veux pas savoir à quoi elles ressemblent avant la cérémonie. Par contre, de ce qu’on m’a raconté, elles sont spectaculaires. »