/sports/hockey
Navigation

Un défi de taille attend l’Océanic

Nicolas Guay est de plus en plus à l’aise avec sa nouvelle équipe.
Photo Alexandre D’Astous Nicolas Guay est de plus en plus à l’aise avec sa nouvelle équipe.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Un défi de taille se présente à l’Océanic de Rimouski, qui devra vaincre la deuxième meilleure formation de la LHJMQ, les Wildcats, aujourd'hui à Moncton, pour étirer à 13 matchs sa séquence victorieuse.  

Les Wildcats n’ont pas connu la défaite en temps régulier dans leurs 15 derniers matchs, avec 14 victoires et une défaite en prolongation. «Il va falloir jouer le meilleur hockey possible dans un affrontement entre deux des équipes les plus performantes récemment. Ça s’annonce pour être une belle confrontation. Il va falloir se tenir loin du banc des pénalités. C’est un peu triste de jouer notre premier match de la saison contre les Wildcats le 19 février», a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, mardi midi.  

Une victoire permettrait à l’Océanic de réduire à quatre points l’écart qui le sépare des Wildcats au premier rang de l’Association de l’Est. La formation du Nouveau-Brunswick a toutefois deux parties en main. «Il va falloir faire face à la musique et éviter de se laisser déranger par des facteurs extérieurs à notre façon de jouer, comme une foule hostile ou une décision des officiels. Le plus important sera de rester concentrés et de se servir de notre match contre les Remparts pour continuer à jouer de la même façon, tout en gardant les pieds ancrés au sol. Il faut vouloir reproduire nos bonnes actions et éviter les pièges mentaux», a précisé le coach.  

La chimie s’installe 

Serge Beausoleil aime ce qu’il voit dans son équipe. «Les nouveaux venus s’acclimatent et ils sont contents d’être ici. Il est en train de se passer quelque chose. On voit l’esprit de corps grandir de match en match.» 

Les nouveaux venus Nicolas Guay, Andrew Coxhead, Walter Flower et Olivier Bourret ont tous marqué lors des deux dernières rencontres. Coxhead sort de sa coquille après un départ plus tranquille. Il a marqué deux buts contre son ancienne équipe, les Remparts, dimanche dernier. «C’est un gars qui joue sur 200 pieds et qu’on voulait absolument», a rappelé Serge Beausoleil, qui est aussi le directeur gérant de l’équipe. Il refuse cependant de prendre tout le crédit pour les transactions effectuées. «C’est moi qui signe les papiers, mais c’est un travail d’équipe», a-t-il mentionné.  

Les attaquants Frédéryck Janvier et Adam Raska n’ont pas fait le voyage dans les Maritimes, en raison de blessures. C’est donc dire que deux joueurs en santé seront laissés de côté. Les deux gardiens Colten Ellis et Creed Jones verront de l’action au cours du voyage qui se poursuivra à Halifax jeudi et au Cap-Breton samedi.