/news/transports
Navigation

Blocus ferroviaire: les livraisons de voiture retardées dans la région de Québec

Coup d'oeil sur cet article

La gare de triage de Charny, à Lévis, où arrivent, par train, les voitures neuves destinées aux concessionnaires de la région se vide rapidement.   

Le blocus ferroviaire, qui se poursuit pour une quinzième journée, cause des retards de livraison dans le marché de l’automobile.    

En temps normal, le site compte environ 5000 véhicules. Présentement, on peut compter moins de 1000 unités.    

«C'est l'enfer comment c'est vide. Mais quand ça va débloquer, on ne fournira pas », affirme Guy Bergeron, un camionneur de l’entreprise Jack Cooper Transport.     

À l’approche de la haute saison dans le milieu de la vente automobile, les concessionnaires craignent une pénurie de véhicules.    

Chez Lessard Hyundai, à Beauport, 130 véhicules sont présentement bloqués sur les rails.     

François Rondy, directeur général des ventes, attend notamment plusieurs modèles 2020.    

Au fil des jours, les options offertes aux clients sont de moins en moins nombreuses.    

«Présentement, par exemple, il ne me reste que deux Sonata 2020. Alors si le client n'aime pas la couleur ou les options, il va aller ailleurs et nous allons perdre une vente, explique-t-il. Avec le blocus, les délais de livraison sont indéterminés.»     

Kia Québec attend pour sa part une cinquantaine de voitures.     

Selon Steeve Beaulieu, directeur général de Kia Québec, les prochains jours seront déterminants.    

«Lorsque nous allons franchir la fin du mois de février, c'est à ce moment-là que nous allons avoir des problèmes. Il ne faut pas manquer le printemps, puisque c'est à ce moment que nous allons faire l'ensemble de nos ventes», avertit-il.    

Le président-directeur général de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec, Robert Poëti, parle d'une situation «préoccupante».     

Lorsque le blocus sera terminé, il faudra, selon les intervenants rencontrés, entre 4 et 6 semaines avant de voir un retour à la normale.