/sports/football/rougeetor
Navigation

Cédrick Paradis de retour au bercail

Il choisit le Rouge et Or après deux saisons aux États-Unis

Cédrick Paradis
Photo courtoisie Cédrick Paradis évoluera comme centre arrière et ailier rapproché chez le Rouge et Or après avoir passé deux saisons avec les Zebras de Middlesex, au Massachusetts.

Coup d'oeil sur cet article

Après deux saisons aux États-Unis dans une école préparatoire, Cédrick Paradis a décidé de rentrer à la maison et évoluera avec le Rouge et Or de l’Université Laval à compter de septembre.

Invité au match des étoiles juvéniles du Rouge et Or il y a à peine deux ans, le centre arrière des Zebras de Middlesex a décliné une offre des Saints de St. Lawrence, qui évoluent en Division 3 dans la NCAA. Il a aussi participé aux camps de Harvard et de Cornell.

« J’ai adoré mon expérience de deux ans aux États-Unis, qui m’a permis de m’ouvrir les esprits, mais j’ai opté pour le Rouge et Or parce que le calibre de jeu sera meilleur qu’en Division 3, a expliqué Paradis. J’avais aussi le goût de revenir à la maison. À moyen terme, je savais que je voulais travailler au Québec et non aux États-Unis. Ma décision d’opter pour Laval va m’aider pour mon futur. »

Dernière saison de hockey

Ayant toujours pratiqué le football et le hockey pendant ses années avec l’Arsenal de l’Académie Saint-Louis et à Middlesex, une école privée située à Concord au Massachusetts, Paradis accrochera ses patins au terme de la présente saison. 

« Dès l’an dernier, je savais que la saison 2020 serait ma dernière au hockey, a indiqué celui qui a été recruté par les Élans de Garneau et les Cougars du Collège Champlain à sa sortie des rangs scolaires. J’aime plus le football. Je vais aussi jouer au golf cette année. J’ai eu une grosse année de football. Nous avions une bonne équipe. Nous avons remporté le titre de la Nouvelle-Angleterre et les joueurs se sont tous engagés dans la NCAA en Division 1 et 3. »

Son désir de vivre l’aventure américaine n’était pas motivé par l’objectif d’évoluer par la suite dans la NCAA. 

« J’ai choisi les États-Unis parce que je voulais vivre une expérience différente et emprunter un chemin différent en côtoyant des étudiants internationaux. Avec des classes de 6 à 12 étudiants où les discussions sont mises en valeur, je voulais aussi vivre quelque chose sur le plan de l’éducation. Je voulais aussi continuer de pratiquer deux sports. Quand je suis arrivé à Middlesex, je n’avais aucune idée si j’avais le potentiel pour aspirer à la NCAA. »

Adaptation

Parce qu’il sera le plus jeune, le centre arrière de 6 pi 2 po et 205 livres est conscient qu’il vivra une période d’adaptation dans les rangs universitaires. « Il y a un écart entre les deux niveaux et je devrai être patient, mais je ne suis pas inquiet. Je devrai travailler, mais j’ai le potentiel. »

« Cédrick pourrait être surprenant à moyen terme, de renchérir le coordonnateur offensif du Rouge et Or Justin Éthier. Il devra être patient à sa première saison parce qu’il est vraiment jeune, mais il possède une bonne charpente et peut se développer. Il a pris de la maturité physique depuis deux ans, quand nous l’avions vu au match des étoiles scolaires. »