/opinion/blogs/columnists
Navigation

Cher Guy Nantel

L'humoriste Guy Nantel s'est récemment lancé dans la course à la chefferie du PQ.
Photo d'archives, Agence QMI L'humoriste Guy Nantel s'est récemment lancé dans la course à la chefferie du PQ.

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque vous avez annoncé votre intérêt pour la course à la chefferie du Parti québécois, sceptique comme plusieurs, j’ai cru qu’il s’agissait d’une blague. Puis la rumeur s’est précisée, vous aviez vraiment l’intention de vous lancer dans la course et vous vous accordiez une période de réflexion au terme de laquelle, vous nous avez annoncé officiellement votre candidature. Ce faisant, vous mettez en veilleuse une carrière somme toute florissante pour vous jeter dans la fosse aux lions. Parce que c’est exactement ce qui vous attend: l’arène sous le soleil brûlant, les fauves affamés qui s’abattront sur vous tandis que la foule qui jouira du spectacle dans les gradins vous invectivera. 

Je vous sais brillant, cultivé, passionné, ayant toujours suivi de près l’actualité politique et l’ayant maintes fois commentée avec la finesse et l’intelligence qu’on vous connaît. Mais préparez-vous, la politique active est un sport extrême qui exige un don total de sa personne. Il en va de même dans votre métier, mais sachez que la politique vous grugera jusqu’à l’os et que vous pourrez toujours courir pour la moindre marque de reconnaissance. 

Rassurez-vous, je n’ai rien contre le PQ, mais vous n’êtes pas sans savoir que ce parti est venu à bout de tous ses chefs les uns à la suite des autres après avoir éreinté son fondateur. 

C’est donc en toute connaissance de cause que vous entreprenez cette course. Je vous trouve non seulement courageux, mais téméraire, car vous allez goûter à la médecine interne. Vous aurez également à affronter la presse, vous en avez l’habitude en tant qu’artiste de la scène, vous êtes exposé à la critique. Vous verrez qu’en politique la critique se diffuse en continu, comme les nouvelles, elle ne vous laissera aucun répit. Présent depuis quelques années sur les réseaux sociaux, vous savez à quoi vous en tenir... Comme politicien, vous découvrirez à quel point les gérants d’estrade et les trolls en tout genre vous en feront connaître les turpitudes. Achevez au plus vite de durcir votre carapace et d’affûter vos couteaux. 

Je vous le dis en toute amitié parce que vous êtes un homme de cœur, honnête et intègre, on le voit. Vous vous engagez corps et âme dans une course qui demandera une force et une endurance de marathonien. Vous vivrez une expérience unique et apprendrez beaucoup, sur vous-même et sur les autres. 

Je vous souhaite la victoire, mais quelle que soit l’issue de cette aventure cher Guy, n’allez pas vous y perdre!