/finance/business
Navigation

Graves problèmes financiers: départ du président et chef de la direction de Nemaska Lithium

Nemaska Lithium
Photo courtoisie, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Aux prises avec de graves problèmes financiers, Nemaska Lithium a annoncé, jeudi, le départ de son président et chef de la direction Guy Bourassa. 

Nemaska Lithium
Photo d'archives Agence QMI

«Face au contexte de restructuration de la Société et à la conjoncture de marché, nous avons convenu, d’un commun accord, qu’il était dans le meilleur intérêt de la Société d’entreprendre les prochaines étapes avec une approche nouvelle et un leadership renouvelé. Le conseil travaillera de concert avec l’équipe de direction et les employés, en qui nous réitérons toute notre confiance, pour donner à la Société la direction qui la mènera vers le succès», a affirmé le président du conseil d’administration de Nemaska Lithium, Jacques Mallette, par communiqué. 

L’entreprise, qui veut s'imposer comme un important producteur d'hydroxyde de lithium, une composante essentielle pour la fabrication de batteries de voitures électriques, s’est mise à l’abri de ses créanciers le 23 décembre dernier. Le président du conseil d’administration et l’équipe de direction continueront de chercher un repreneur ou des investisseurs pour relancer les activités à l'usine expérimentale de Shawinigan et à la mine Whabouchi de spodumène – un minéral exploité pour en extraire le lithium – dans le Nord-du-Québec. 

Nemaska Lithium a effectué deux rondes de licenciements récemment. Environ 160 personnes ont été mises à pied. 

Nemaska Lithium est plombée par des dettes de 161 millions $. Québec a investi 130 millions $ dans cette entreprise. Investissement Québec apparaît d’ailleurs sur la liste de ceux dont la créance est garantie.