/entertainment
Navigation

«Coups de cœur 2020»: brillants, dynamiques et poétiques

«Coups de cœur 2020»: brillants, dynamiques et poétiques
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Pour présenter ses «Coups de cœur 2020», une sélection des meilleurs numéros de cirque contemporain, la TOHU a revêtu ses habits de gala, avec tentures rouges, lustres à pampilles, miroirs aux murs et ambiance cabaret. Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une merveilleuse soirée.  

Avec sa cinquième édition, «Coups de cœur» mise une fois de plus sur l’excellence, l’imagination et la poésie des artistes de cirque venus de partout autour du monde, qui présentent des numéros, souvent primés, dans différentes disciplines.  

Pour lier les différents numéros, Anthony et Amélie Vénisse font office de musiciens/clowns/maîtres de cérémonie. Le frère et la sœur sont aussi désordonnés, gauches et drôles que les athlètes sont envoûtants. De plus, ils connaissent parfaitement leur art.  

«Coups de cœur 2020»: brillants, dynamiques et poétiques
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le Français Guillaume Karpowicz brise la glace avec un numéro de diabolo très contemporain, qui révolutionne la façon de mettre en scène cette discipline de jonglerie. Accompagné d’une musique aux rythmes hypnotiques, il démontre une parfaite maîtrise de son instrument et de sa gestuelle.  

Diversité et originalité  

On retrouve la même poésie dans le numéro de l’Américaine Angelica Bongiovonni à la roue Cyr. Formée en danse et en trapèze, elle a décidé d’allier ses différentes forces pour un numéro dans les airs. Le résultat est très impressionnant.  

Les Suédoises Klara Mossberg et Regina Baumann font preuve d’une force incroyable avec leur numéro de corde lisse alors que chacun de leurs gestes est soyeux et délicat. Leur duo est d’une poésie sans fin.  

«Coups de cœur 2020»: brillants, dynamiques et poétiques
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le numéro le plus original de la soirée est certainement celui offert par Kyle Cragle, qui débarque sur scène en drag queen, perché sur d’immenses talons aiguilles. Surfant sur les deux genres, son personnage de Scarlett alterne contorsions et équilibres sur une main, défiant l’apesanteur. Son numéro pourrait toutefois être encore plus flamboyant s’il intégrait un peu plus d'éléments difficiles. C’est bien connu, les spectateurs en demandent toujours plus.  

Énergie dans le tapis  

On peut compter sur la compagnie Kalabanté pour mettre de l’ambiance dans la salle. Avec pour slogan «Si tu peux parler, tu peux chanter, si tu peux marcher, tu peux danser!», les cinq athlètes québéco-guinéens ont de l’énergie à revendre. Ils multiplient les acrobaties et les pyramides humaines sans jamais perdre leur sourire.  

Les gars sont des montagnes de muscles saillants, alors que les filles sont flexibles et graciles à souhait. Une d’entre elles fait même un grand écart sur une jambe, perchée sur la tête d’un gars, lui-même en équilibre sur un autre. Impressionnant.  

«Coups de cœur 2020»: brillants, dynamiques et poétiques
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

La dizaine de numéros «Coups de cœur» permet aussi de mesurer combien les arts du cirque sont inépuisables, tant les artistes savent se réinventer et évoluer, tout en nous étonnant encore et toujours.  

Les «Coups de cœur» sont présentés à la TOHU jusqu’au 29 février.