/finance
Navigation

La Caisse veut en faire plus pour les PME

Le nombre de PME soutenues a baissé de 5 % en 2019

nuvei ,
Photo tirée de Twitter En décembre, la Caisse a investi 358 M$, avec Novacap et d’autres partenaires, dans la montréalaise Nuvei, dirigée par Philip Fayer, pour l’aider à faire des acquisitions.

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau PDG de la Caisse de dépôt reconnaît que l’institution doit en faire plus pour aider les PME québécoises comme le martèle le trio économique vedette du gouvernement Legault.

« Ce n’est pas parce que l’on a le pied sur le frein que l’on n’est pas intéressé à appuyer les PME. Est-ce que l’on peut faire plus ? La réponse, c’est oui », a reconnu le grand patron de la Caisse, Charles Émond, en conférence de presse, hier, à son siège social.

L’an dernier, la Caisse a été partenaire de 650 PME d’ici, soit 5 % de moins que les 685 soutenues en 2018. Quant aux nouveaux investissements au Québec, ils ont fondu de moitié, à 3,3 milliards $, comparativement aux 7,3 milliards de 2018.

Pas de laisser-aller

Malgré cela, l’actif net de la Caisse au Québec a tout de même connu une hausse de 2,9 milliards $, ou 4,5 %, de 63,8 milliards $, en 2018, pour atteindre les 66,7 milliards $ l’an dernier. 

Hier, Charles Émond a défendu l’institution qu’il dirige, qui a pour mission de faire des rendements « tout en contribuant au développement économique du Québec ».

« Je ne qualifierais pas ça de laisser-aller du tout. Prenons un peu de recul. Sur dix ans, dans le secteur privé, c’est une hausse de 155 % », a-t-il précisé à propos des 47,6 milliards $ investis l’an dernier comparativement aux 18,7 milliards $ de 2009. 

D’après M. Emond, le rôle du bas de laine ne se calcule pas seulement avec le nombre de PME soutenues, mais aussi par la qualité de l’accompagnement de son organisation quand vient le temps de les aider à percer à l’étranger. 

« Le cas typique où la Caisse peut aider, c’est lorsqu’une grosse entreprise ou une PME fait sa première percée à l’international, une acquisition, une grosse bouchée », a-t-il illustré.  

En 2019, la Caisse a financé une acquisition de Nuvei au Royaume-Uni, dans le secteur du paiement en ligne. Elle a misé sur la croissance d’Hôtels Alt au pays et sur le Cirque du Soleil, Golf Avenue et les centres de données eStruxture.

La Caisse a aussi lancé un nouveau fonds de 250 millions $ pour soutenir les entreprises en intelligence artificielle. Plus de 170 millions $ ont d’ailleurs déjà été investis dans Element AI, Dialogue et Neuvoo (Talent.com), AlayaCare ou Lightspeed. 


Le 31 décembre 2019, 20 % des actifs de la CDPQ  étaient investis au Québec (66,7 milliards $ sur un total de 340,1 G$). 

Le TOP 5 des placements dansle Québec inc en 2019

  • 1. Nuvei
  • 2. Fonds intelligence artificielle (Element AI, Neuvoo, Dialogue)
  • 3. La Coop fédérée
  • 4. Top Aces
  • 5. Cirque du Soleil

Source : Caisse de dépôt et placement du Québec