/news/education
Navigation

Places en garderie: manifestation samedi devant les bureaux sherbrookois du député Bachand

bloc CPE garderie
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Des parents en ont assez de chercher des places en garderie. Pour les mères dont le congé de maternité se termine bientôt, c'est très stressant. Un rassemblement doit avoir lieu samedi à Sherbrooke, devant les bureaux du député caquiste André Bachand.  

Difficile de trouver une place en CPE ou en milieu familial pour un enfant à Sherbrooke, et encore plus pour un poupon de moins de 18 mois. Shella-Ann Schinck est l'instigatrice du rassemblement prévu samedi à compter de 11h.  

«Sur les réseaux sociaux, on sent la détresse des parents qui cherchent sans relâche une place pour leur enfant et qui ne trouvent pas. Le but du rassemblement, c'est de se faire entendre auprès du gouvernement, mais c'est aussi pour que les parents puissent discuter entre eux et partager leur histoire», a-t-elle dit vendredi.  

Elle invite le député André Bachand à venir les rencontrer. «Ça nous ferait plaisir de pouvoir lui parler, pour qu'il comprenne la réalité des parents et, ultimement, que le gouvernement fasse quelque chose immédiatement pour favoriser la création de places en garderie, a poursuivi Mme Schinck. On sait que la loi 143 entraîne des fermetures de garderie: est-ce qu'on ne pourrait pas revoir la loi et alléger les règles?»  

Josée Lamontagne est accréditée par un bureau coordonnateur depuis 22 ans et, cet été, elle mettra la clef dans la porte. «Je ne suis plus capable. Les tâches qu'on nous demande augmentent et les salaires ne montent pas. On est ensevelis sous la paperasse à remplir. Je préfère changer de carrière, même si j'adore les enfants», a raconté la dame de 50 ans.  

Ce sont six places de moins dans une région où il n'y en a pas de trop.