/news/politics
Navigation

Fin du blocus ferroviaire à L’Isle-Verte

Fin du blocus ferroviaire à L’Isle-Verte

Coup d'oeil sur cet article

L’ISLE-VERTE – Le blocus à L’Isle-Verte aura finalement été de courte durée: les manifestants, qui empêchaient le trafic ferroviaire en provenance de l’ouest sur les rails du CN, depuis vendredi après-midi, se sont dispersés tard en soirée. 

• À lire aussi: Blocus ferroviaire: fin de siège à Saint-Lambert 

• À lire aussi: L’arrêt des trains fragilise l’économie québécoise 

• À lire aussi: Éleveurs inquiets pour leurs bêtes 

«Les individus ont quitté pacifiquement les lieux vers 23h. Les policiers n’ont pas eu à intervenir», a expliqué Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la Sûreté du Québec. 

Vendredi, une quinzaine de personnes ont monté un campement près de la voie ferrée, non loin de la rue Béland. Tous étaient cagoulés ou masqués et affirmaient ne pas être autochtones. 

À l’aide de pelles, ils ont érigé plusieurs monticules de neige sur les rails. Leurs agissements étaient menés en soutien à la nation Wet’suwet’en, qui s’oppose à la construction d’un pipeline sur ses territoires ancestraux en Colombie-Britannique.