/entertainment/lavoix
Navigation

Suzie Villeneuve à La Voix: la force de la passion

Coup d'oeil sur cet article

La passion de la musique est tenace, et il faut parfois s’en éloigner pour mieux y revenir. C’est le chemin qu’a suivi Suzie Villeneuve. Dix-sept ans après avoir été de la première édition de Star Academy, la chanteuse a décidé de prendre un nouveau départ en participant, dimanche soir, à la troisième ronde des auditions à l’aveugle de La Voix.  

• À lire aussi: Suzie Villeneuve émeut tout le monde  

• À lire aussi: Ce candidat épate Cœur de pirate en reprenant une de ses chansons  

Malgré son talent indéniable, Suzie Villeneuve a mené une carrière chaotique. On se souvient qu’elle avait quitté l’Académie, quatre semaines après son entrée, parce qu’elle ne s’y sentait pas à l’aise. Au tournant des années 2010, elle avait aussi annoncé vouloir se retirer du monde de la musique.    

«Un grand sentiment d’inconfort a grandi en moi au fil du temps, avoue-t-elle. Je me suis rendu compte que je m’éloignais de plus en plus de qui j’étais intérieurement. Je posais des gestes qui me ressemblaient de moins en moins. J’avais, à cette époque, une douleur et un vide que je tentais de combler de l’extérieur, certainement pour me faire aimer. J’essayais d’être quelqu’un pour plaire à ce qu’on attendait de moi. Année après année, ça m’a perdue.»    

Guérison intérieure  

C’est grâce à un travail introspectif que Suzie a finalement compris que la musique devait faire partie de sa vie, pour son épanouissement et son bonheur. «J’ai fait du nettoyage dans ma vie et ça m’a permis de reconnecter avec mon amour pour la musique, avec ce qui me faisait vibrer. L’été dernier, on m’a proposé de participer aux auditions. J’étais curieuse de savoir comment je vivrais une expérience aussi grosse, 17 ans après Star Academy, avec la sagesse et la conscience que j’ai acquises depuis.»    

Si elle a choisi d’interpréter I Surrender de Céline Dion pour son audition à l’aveugle, ce n’est pas un hasard. «Annie et moi, on a toujours chanté du Céline Dion, Lara Fabian ou Whitney Houston. Cette chanson m’accompagne depuis toujours. Elle n’est pas facile à chanter, mais elle était parfaite pour se payer une expérience le fun. Au niveau des paroles, je trouvais aussi que ça marchait bien avec ma démarche.»    

Avec le cœur  

Étonnamment, elle n’a jamais songé au risque que cela pouvait comporter, dans le cas où aucun fauteuil ne se retournerait. «J’y suis allée 100% avec mon cœur, et j’aborde l’expérience de La Voix de la même manière. C’est une expérience humaine complète. J’avoue que, lorsque les coachs se sont retournés, il y avait quelque chose de spécial. Ça m’a fait vraiment plaisir, d’autant plus que j’avais l’impression d’être comme une surprise pour eux.»    

Suzie Villeneuve a choisi de poursuivre l’aventure dans l’équipe de Garou, notamment parce qu’elle a une grande affection pour lui. «C’est un homme et un artiste avec une grande profondeur qui peut m’aider à ouvrir davantage et à solidifier l’artiste en moi. Il a une personnalité éclatée, authentique, et il est très drôle. Ces mots m’ont aussi touchée quand il a parlé du fait de renouer avec le public et avec moi-même. Sans même lui avoir parlé, j’ai eu l’impression qu’il avait saisi la démarche que je suis en train de faire.»    

Josiane Comeau, 18 ans, Dieppe (Nouveau-Brunswick)  

Josiane Comeau avait une revanche à prendre sur La Voix. La saison dernière, aucune chaise ne s’est retournée pour elle, mais les quatre coachs ont été séduits par l’audition à l’aveugle surprise de son père, Jacques. Ce dernier a même été jusqu’en demi-finale de l’équipe d’Éric Lapointe. «J’ai eu une déception, mais j’ai aussi eu la chance de vivre cette expérience avec mon père. J’ai pu voir combien cette émission est incroyable, je l’ai finalement vécue une première fois à travers lui.»    

Tenace, elle a quand même décidé de se représenter cette année. «Je voulais le vivre par moi-même, parce que je sais que c’est fabuleux. J’angoissais encore plus avant de monter sur la scène, car j’avais déjà vécu ce moment d’immense stress. Mais j’ai pris mon courage à deux mains, je tiens à réaliser mon rêve.»    

Elle a réussi la première étape puisque Cœur de pirate s’est retournée pour elle. En plus de la musique, Josiane a commencé des études pour devenir médecin. «Je suis dans un programme préparatoire à la médecine à l’Université de Moncton. Devenir médecin est un autre rêve que je vais essayer de réaliser.»    

Clément Jacques, 34 ans, Rivière-Éternité  

Après avoir sorti quatre albums au succès mitigé, Clément Jacques a connu une période plus difficile. «Ma blonde m’a laissé, je n’avais plus de contrat de disque. Je suis arrivé à un moment donné où il fallait que je fasse quelque chose. Je me suis acheté un chalet au Saguenay, d’où je viens, et j’ai déménagé là-bas. La musique n’avait plus trop de place dans ma vie.»    

Mais quand on n'a plus rien à perdre, c’est souvent à ce moment-là qu’on ose aller dans des zones inconfortables. «J’ai décidé d’aller me faire voir la face dans une émission où j’étais moi-même surpris d’aller, parce que je n’ai jamais vraiment aimé les concours. J’ai toujours roulé ma bosse tout seul. Mais j’ai eu comme une sorte de lâcher-prise, j’avais envie d’essayer quelque chose qui allait me déstabiliser. La Voix m’a donné l’opportunité de me faire brasser la cage, d’aller chercher un autre public que je n’avais pas.»    

Les quatre coachs ont été sensibles à cette vulnérabilité, mais Cœur de pirate a raflé la mise. «Dernièrement, je suis allé voir un spectacle d’elle et je me suis aperçu que je connaissais presque l’entièreté de ce qu’elle chantait. Ça m’a vraiment marqué. C’était donc naturel que j’aille avec elle.»    

Katrine Sansregret, 15 ans, Saint-Hubert  

Plus jeune candidate de cette saison, Katrine Sansregret a déjà vécu le processus, puisqu’elle a participé à la seconde édition de La Voix Junior dans l’équipe de Marc Dupré. «Ça m’a permis de connaître l’envers du décor de la télé, de travailler avec Marc. Ça m’a aussi apporté beaucoup de connaissances au niveau musical et une expérience incroyable de la scène. Ma voix a également beaucoup évolué en faisant ça.»    

Son ancien coach l’a beaucoup aidée à gagner en confiance et à croire en son destin. Les quatre coachs se sont retournés sur son interprétation de One and Only d’Adele et elle a choisi de rejoindre l’équipe de Marc Dupré. «Marc est comme une drogue. Une fois que tu le connais, tu ne peux plus te séparer de lui. C’est un gars vrai, sincère, chaleureux, et c’est un bonheur de travailler avec lui.»    

  

Ils ont été retenus cette semaine:    

Équipe Marc Dupré  

Katrine Sansregret, 15 ans, Saint-Hubert    

Karolane Brisson, 22 ans, Montréal    

Équipe Cœur de pirate  

Clément Jacques, 34 ans, Rivière-Éternité    

Francis Bernier, 22 ans, Lévis    

Josiane Comeau, 18 ans, Dieppe (Nouveau-Brunswick)    

Équipe Pierre Lapointe  

Maxime Lapointe, 19 ans, Granby    

Guillaume Cauvain, 35 ans, Montréal    

Équipe Garou  

Philippe Tremblay, 17 ans, La Malbaie    

Suzie Villeneuve, 36 ans, Mascouche