/finance
Navigation

Coronavirus: «la volatilité des marchés va rester dans les prochaines semaines», croit un spécialiste

Coup d'oeil sur cet article

La propagation du COVID-19 à l’extérieur de la Chine a fait souffler un vent de panique sur les places boursières du monde entier lundi. 

• À lire aussi: Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones 

Ainsi, le Dow Jones a enregistré sa pire séance en plus de deux ans en perdant près de 1000 points. 

Pour le gestionnaire de portefeuille et conseiller en gestion de patrimoine pour la Financière Banque Nationale Cimon Plante, la volatilité des marchés ne va pas s’estomper tout de suite. 

«Les mouvements de marché à court terme sont imprévisibles. Il y a autant des individus, des fonds de pension, des algorithmes. On ne peut pas vraiment savoir la cause, mais on voit qu’il y a une tendance à la baisse», a-t-il dit en entrevue à LCN. 

«La volatilité va rester dans les prochaines semaines, tant qu’on ne saura pas quel sera l’impact économique du coronavirus [...]. Tant qu’il y a une inquiétude, tant qu’il y a une propagation du virus, il va y avoir de la volatilité dans le marché.» 

Mais, selon ce spécialiste, les bonnes nouvelles pourraient réapparaître à un moment donné. 

«On voit déjà de bonnes nouvelles en Chine. Si on regarde la province du Hubei, il y a, en ce moment, plus de personnes qui quittent les hôpitaux que de personnes qui y entrent. Mais nous n’avons cependant pas encore les résultats sur les impacts économiques rien qu’en Chine», a-t-il précisé. 

«Le marché boursier ne va pas bouger juste à cause du coronavirus [...]. La consommation va bien, il y a beaucoup de liquidités dans le système, les taux d’intérêt sont bas. Si on conjugue tous les facteurs, la situation est temporaire», notamment aux États-Unis, a-t-il fait valoir.