/news/green
Navigation

Record de chaleur fracassé pour un 24 février à Québec

Malgré les 7 °C de lundi, beaucoup de neige est attendue sur le Québec d’ici vendredi

Patrice Lavoie Levasseur a profité de la température exceptionnellement douce pour une séance de patinage en manches courtes lundi à la patinoire de la place d’Youville.
Photo Simon Clark Patrice Lavoie Levasseur a profité de la température exceptionnellement douce pour une séance de patinage en manches courtes lundi à la patinoire de la place d’Youville.

Coup d'oeil sur cet article

Avec un mercure qui a atteint 7 °C en avant-midi, Québec a battu un record de température vieux de 20 ans pour un 24 février.

Le record précédent date de 2000 avec un mercure à 5,7 °C.

La semaine a bien commencé sous la chaleur et le soleil, de quoi donner l’impression d’être déjà au printemps.  

Patrice Lavoie Levasseur a profité de la température exceptionnellement douce pour une séance de patinage en manches courtes lundi à la patinoire de la place d’Youville.
Photo Simon Clark

Ces records de chaleur sont ressentis non seulement au Québec, mais aussi aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Europe.

En Estrie, le mercure a grimpé à 10 °C, alors qu’il a atteint 9 °C en Beauce, selon Environnement Canada.

Ces journées printanières sont une conséquence des changements climatiques, estime le météorologue André Cantin.

« C’est certain que le réchauffement graduel des températures et des hivers plus doux que l’on a constatés après les années 2000 est lié au réchauffement global, explique M. Cantin. On le constate partout dans le monde. »

Février plus doux

Le mois de février cette année est plus doux que la normale, dans la journée, avec une moyenne de maximum de – 4,2 °C, tandis que les normales sont de – 5,6 °C.

Patrice Lavoie Levasseur a profité de la température exceptionnellement douce pour une séance de patinage en manches courtes lundi à la patinoire de la place d’Youville.
Photo Simon Clark

Même si l’hiver semble plus clément que les dernières années, il n’est pas question de fracasser de record pour la saison jusqu’à présent.

« Février demeure près des normales. Mais si l’on va dans le détail, on constate que les nuits ont été plus froides, mais les journées, plus chaudes », indique M. Cantin, météorologue chez Environnement Canada.

Pour la nuit, en février, les normales sont de – 15,6 °C, alors que la moyenne cette année est de – 16,8 °C.

Dépression à venir

Toutefois, l’hiver n’a pas dit son dernier mot, car une importante quantité de précipitations va s’abattre sur Québec jeudi et vendredi. De 15 à 25 cm de neige sont attendus. 

Cette neige pourrait se transformer en pluie verglaçante par endroits, puisque le mercure oscillera près du point de congélation dans plusieurs secteurs.