/world/usa
Navigation

Selon Trump, les démocrates «ne laisseront pas gagner» Bernie Sanders

Selon Trump, les démocrates «ne laisseront pas gagner» Bernie Sanders
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Agra | Donald Trump a affirmé lundi que les démocrates ne laisseraient pas gagner le sénateur Bernie Sanders, candidat favori à l’investiture démocrate pour la Maison-Blanche, mais qui inquiète dans ce parti sur sa capacité à rassembler largement. 

• À lire aussi:Sanders grand favori, les démocrates modérés s’inquiètent

En marge d’une visite d’État en Inde, M. Trump a souligné que les démocrates pourraient «retirer» la victoire à «Bernie le Dingue», ainsi qu’il surnomme le sénateur indépendant du Vermont, qui se revendique «socialiste».  

Selon Trump, les démocrates «ne laisseront pas gagner» Bernie Sanders
AFP

«Ils ne le laisseront pas gagner», a-t-il ajouté, en soulignant les fractures existantes au sein du parti démocrate.  

«Cela pourrait aller jusqu’à la convention, ça pourrait vraiment arriver», a assuré le président américain, en sous-entendant que, même si M. Sanders obtenait le plus de voix lors des primaires démocrates, la direction du parti pourrait l’écarter lors de la convention estivale de désignation du candidat qui affrontera M. Trump en novembre. 

La convention démocrate de juillet choisira, lors d’un vote, celui qui affrontera Donald Trump, si les candidats n’obtiennent pas de majorité lors des élections primaires.  

Alors que Bernie Sanders est pour l’instant le grand vainqueur des élections primaires à l’investiture démocrate, après voir obtenu samedi environ 47% des suffrages dans le Nevada selon des résultats encore provisoires, devant l’ancien vice-président Joe Biden.  

L’équipe de campagne du milliardaire Michael Bloomberg, autre concurrent à l’investiture démocrate, a déclaré qu’élire Bernie Sanders serait «une erreur fatale».  

«Nous allons avoir besoin des indépendants ET des républicains pour battre Trump», a-t-elle martelé.  

Cela n’empêche pas Bernie Sanders de caracoler en tête des sondages nationaux avec 29,3% des intentions de vote, selon une estimation du site RealClearPolitics.  

«J’ai du nouveau pour les dirigeants républicains. J’ai du nouveau pour les dirigeants démocrates. Ils ne peuvent pas nous arrêter», a de son côté affirmé le sénateur du Vermont sur Twitter vendredi.