/finance/business
Navigation

Des fours crématoires contrôlés par téléphone

Investissement de 2,5 M$ au Cimetière Saint-Charles

François Chapdelaine, directeur général de la Compagnie du cimetière Saint-Charles, Sébastien L’Italien, directeur général des Industries Pyrox, et Louis-Philippe Carrier, président de CMC et des Industries Pyrox, lors de l’inauguration du nouveau crématorium.
Photo Stevens Leblanc François Chapdelaine, directeur général de la Compagnie du cimetière Saint-Charles, Sébastien L’Italien, directeur général des Industries Pyrox, et Louis-Philippe Carrier, président de CMC et des Industries Pyrox, lors de l’inauguration du nouveau crématorium.

Coup d'oeil sur cet article

La Compagnie du cimetière Saint-Charles passe à l’ère moderne avec l’inauguration de trois nouveaux fours crématoires à la fine pointe de la technologie, pour un investissement total de 2,5 M$.

Dans la région de Québec, le taux de crémation a toujours été plus élevé qu’ailleurs, se situant à près de 82 %, et de plus en plus de personnes endeuillées expriment le désir de pouvoir assister à cette étape, selon François Chapdelaine, directeur général de la Compagnie du cimetière Saint-Charles.

Les nouvelles installations plus modernes, inaugurées mardi, permettent donc aux familles de se réunir pour vivre ce moment en toute intimité. Auparavant, les crémations étaient effectuées au sous-sol du mausolée et les lieux n’étaient pas adaptés pour recevoir des gens.

« Nous n’étions pas installés pour ça. On souhaitait que les nouveaux lieux soient accueillants », a exprimé M. Chapdelaine.

François Chapdelaine, directeur général de la Compagnie du cimetière Saint-Charles
Photo Stevens Leblanc
François Chapdelaine, directeur général de la Compagnie du cimetière Saint-Charles

Un virage vert

Le nouveau crématorium plus vert permettra également de réduire la consommation de gaz naturel de 50 %, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre.

« C’était l’un des aspects très importants du projet », a ajouté Sébastien L’Italien, directeur général des Industries Pyrox.

Parmi les particularités, les fours de nouvelle génération, qui sont en fonction depuis deux mois, n’ont pas besoin d’un temps de refroidissement entre les crémations. Les cycles de crémation sont en effet beaucoup plus courts. La durée varie entre 60 et 90 minutes. 

« On est en 2020. On peut avoir accès aux fours n’importe où dans le monde avec son téléphone cellulaire », a souligné M. L’Italien.

« Les fours sont munis de plusieurs options. Il y a même un refroidisseur de cendres, a-t-il ajouté. C’est conçu pour aller rapidement. »

« On pèse sur un bouton. La porte s’ouvre. L’insertion se fait automatiquement dans le four de façon sécuritaire. »

Pour les personnes obèses

Les nouvelles installations de la Compagnie du cimetière Saint-Charles comprennent un four surdimensionné pour les personnes obèses.

« Avant, les corps très volumineux devaient aller à Montréal. Maintenant, on va pouvoir desservir tout l’est du Québec », a souligné M. Chapdelaine lors de l’inauguration des installations.