/lifestyle/fashionbeauty
Navigation

Dans la garde-robe de... Nicola Ciccone

Coup d'oeil sur cet article

Discuter mode avec Nicola Ciccone, c’est ouvrir la conversation à la fierté de ses racines italiennes et du sceau du Made in Italy. Le chanteur ne tend pas vers la flamboyance des Versace et Cavalli, préférant la sobriété des Armani et Zegna qui lui offrent une infinité de possibilités d’agencements.  

Nicola mentionne l’effet psychologique du vêtement. Le port du complet n’est pas anodin !     

« J’ai réalisé au fil des années que le regard des autres est différent lorsque tu enfiles un costume. Il est donc devenu mon incontournable. Je sens que les femmes me regardent différemment. Je ne dirais pas que je m’habille pour elles, mais si ça fait plaisir aux deux parties, pourquoi pas ? Le vêtement est un prolongement de mon métier de chanteur. Au début de ma carrière, je trouvais cela ardu, mais c’est devenu un plaisir », confie-t-il.     

Parmi ses essentiels, on retrouve donc son complet anthracite Armani. « J’aime beaucoup ce costume. Il est polyvalent et me permet d’être créatif. La couleur est belle et je peux le coordonner à des chemises, des chandails et des t-shirts. Il m’arrive de porter la veste avec un beau jean. Mon look est toujours seyant, car le vêtement de base est de qualité, taillé dans une belle matière et de bonne construction », explique-t-il.     

En mode décontracté, il se tourne vers le denim, griffé lui aussi Armani ou encore Mavi. « Toutes mes pièces se coordonnent bien les unes aux autres. Ma garde-robe est cohérente », affirme le chanteur. Même lorsqu’il s’entraîne pour un marathon, il est looké. Ses vêtements noirs et blancs sont égayés de chaussures de couleurs. « Je suis un grand fan de la marque Adidas, mais mes meilleurs baskets de course sont de Asics. Je les choisis très colorées, car c’est plus dynamique », dit Nicola.     

Passage en revue du style à l’italienne de Nicola Ciccone.    

► À l’agenda de Nicola Ciccone   

  • Il sera en spectacle le 14 mars à Maskinongé et le 19 mai à Drummondville.    
  • Toute son actualité est sur www.nicolaciccone.com, dont son nouvel album Le long chemin.        
Photo courtoisie

  

Photo Pierre-Paul Poulin
  • Complet SUITSUPPLY    
  • Chemise MEXX    
  • Bracelets ARMANI    
  • Derbys COLE HAAN        

« J’ai l’habitude d’acheter surtout des marques italiennes, mais j’ai découvert un nouveau magasin dont les complets m’ont beaucoup impressionné. Suitsupply propose un produit de qualité supérieure à un prix très compétitif », déclare le chanteur.     

Photo Pierre-Paul Poulin
  • Chemise ERMENEGILDO ZEGNA    
  • Jean MAVI    
  • Derbys COLE HAAN        

« J’ai un style très classique, mais à un moment donné, tu as fait le tour de tes chemises bleues, blanches et grises, et tu n’as plus d’options. Alors, j’ai essayé le rose et j’ai été agréablement surpris. En plus, cette couleur me va bien », explique Nicola.     

Photo Pierre-Paul Poulin
  • Caban CHARLES TYRWHITT    
  • Jean MAVI    
  • Baskets ADIDAS        

« Ce manteau est la plus belle pièce de ma garde-robe. La matière est incroyable. Le modèle est classique et je prévois le garder très, très longtemps », affirme Nicola.     

Photo Pierre-Paul Poulin
  • Complet ARMANI     
  • T-shirt et baskets ADIDAS        

« Je définis le style italien comme le mélange du luxe et de l’amusement. C’est pour cette raison qu’il m’arrive d’agencer un complet propre à un t-shirt et des baskets. C’est la rencontre du classique et de la fantaisie », lance-t-il.     

Photo Pierre-Paul Poulin
  • Survêtement ADIDAS    
  • Souliers de course Mizuno       

« Je considère ce look de sport comme très italien, le survêtement Adidas et les baskets de couleurs avec en arrière-plan une Vespa », décrit-il.      

4 questions mode à Nicola    

Quelle est votre approche du vêtement ?  

Je viens d’un milieu pauvre. Mes parents m’ont appris la valeur des choses. Lorsque je voulais acheter un nouveau morceau, je faisais la conversion à savoir le nombre d’épiceries que cela pouvait représenter. Par contre, je ne fais pas de compromis dans le style. J’ai découvert des astuces de magasinage ; je suis avide des soldes, j’ai découvert des vêtements qui ne sont pas griffés, mais d’une grande qualité.    

Quel est votre rapport à la mode ?  

Je n’aime pas magasiner et encore moins acheter des vêtements que je ne porterai pas ; de toute façon, je crois que cette approche est dépassée, on est ailleurs. Je choisis méticuleusement mes vêtements et je les porte souvent. J’investis dans des pièces de qualité. Il suffit de les agencer différemment. Mon tuxedo est le seul vêtement que je ne porte qu’occasionnellement et toujours dans sa forme la plus traditionnelle.     

Vous êtes plutôt classique ?  

Je dirais old school.  

 Cela me fait sourire quand d’autres brisent les codes, mais moi je tends à les respecter. Par exemple, je ne porterais jamais mon survêtement avec des chaussures propres. Lorsque l’occasion se présente, par exemple à un gala, je suis heureux de faire un effort et me mettre sur mon 36. Par contre, avec mes accessoires, je déroge un peu ; mes colliers et mes bracelets ajoutent un petit edge et cassent mon look trop propre.     

Avez-vous quelque peu ajusté votre style pour votre récent album ?  

Oui. Je dois être conséquent entre mes chansons et mon habillement. Nous avons organisé la séance photo à la campagne. Le jean se prêtait bien à cela. D’ailleurs, j’adore le denim. C’est une matière moderne dont les différents lavages s’agencent bien entre eux. Lorsque je débute un nouveau projet, je fais souvent quelques achats, cela me permet d’actualiser ma garde-robe et c’est une forme de récompense.     

Photo courtoisie

Ses bonnes adresses   

  • Adidas    
  • Ermenegildo Zegna     
  • Versace     
  • Suitsupply