/news/provincial
Navigation

Labeaume en vedette dans deux nouvelles pubs pour vendre le tramway

Regis Labeaume dans une publicite pour le tramway
Capture d'écran tirée de YouTube Le maire Régis Labeaume est en vedette dans les deux nouvelles capsules vidéo mises en ligne, mardi soir, pour mousser le projet de tramway.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Régis Labeaume apparaît dans deux nouvelles capsules vidéos, diffusées depuis mardi soir, vantant les mérites du projet de tramway à Québec.  

• À lire aussi: Un demi-million pour mousser le tramway depuis deux ans  

D’entrée de jeu, dans la première capsule d’une minute, le maire dit vouloir s’attaquer à une «fausse nouvelle» au sujet du tramway qui risque, selon certains, d’avoir beaucoup de difficulté à circuler dans une ville nordique comme Québec.    

«Un tramway, ça fonctionne en hiver, bien oui! Et il y a bien des exemples dans le monde pour le prouver», avance-t-il, évoquant Helsinki en Finlande et Stockholm en Suède avec des images à l’appui en arrière-plan.    

«Un tramway moderne, ça passe partout même quand il y a d’importantes précipitations de neige. Le poids du tramway fait en sorte que la neige est simplement poussée sur le côté des rails. C’est simple: Quand le tramway circule, la neige ne peut pas s’accumuler», expose-t-il.    

«Puis quand il y a de grosses bordées de neige, il existe des charrues à neige spécialement conçues pour les rails donc l’arrivée du tramway, ça ne changera rien aux opérations de déneigement. On va continuer à déneiger les routes et les trottoirs en même temps que les rails du tramway», ajoute le maire.    

Une «révolution» à Québec  

Dans la deuxième capsule, mise en ligne sur YouTube et sur le site web du réseau structurant, le maire affirme que le futur réseau va «révolutionner» Québec et permettre le retrait de 9000 voitures sur le réseau routier à chaque jour.    

«Imaginez, c’est le trafic des boulevards Charest et Laurier chaque matin (...) Ça va améliorer le transport en commun parce qu’il va y avoir plus de choix en termes de mobilité et en plus, ça va réduire la congestion sur nos routes», plaide-t-il, vantant aussi la réduction anticipée des gaz à effet de serre puisque le tramway sera 100% électrique.     

Il n’a pas été possible de s’entretenir avec un porte-parole de la Ville, mardi soir, pour en savoir davantage sur la stratégie de diffusion de ces capsules sur d'autres plateformes ni le coût de leur production. Récemment, l’opposition a dénoncé un appel d’offres dans lequel on apprenait que la Ville était prête à investir jusqu'à 2,5 M$ dans une campagne publicitaire sur le tramway, au cours des trois prochaines années. Ce contrat-là n'a pas encore été attribué.     

Le Journal révélait également, récemment, que la Ville avait déjà dépensé près d'un demi-million $ jusqu'à présent pour mousser le projet de réseau structurant.