/world/pacificasia
Navigation

Coronavirus: 400 policiers chinois contaminés à l’épicentre, 4 morts

HONG KONG-CHINA-HEALTH-VIRUS-RIGHTS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pékin | Au moins 404 policiers chinois ont été contaminés par le nouveau coronavirus dans la province du Hubei (centre), épicentre de l’épidémie, dont quatre sont morts, ont indiqué mercredi les autorités.  

La maladie Covid-19 a déjà atteint 78 000 personnes en Chine, dont plus de 2700 sont mortes. Le Hubei est particulièrement exposé: il concentre à lui seul 83% des cas et 96% des décès au niveau national. 

«Au 25 février, un total de 293 policiers et 111 agents auxiliaires avaient contracté la pneumonie à nouveau coronavirus, et quatre policiers en sont morts», a indiqué le Bureau de la sécurité publique provinciale sur le réseau social Weibo. 

Les policiers sont exposés car beaucoup sont dans les rues afin notamment d’appliquer les restrictions à la circulation routière dans les villes du Hubei (pour la plupart placées en quarantaine), de porter assistance à la population et d’assurer l’ordre public. 

Le Hubei compte près de 120 000 policiers mobilisés «en première ligne» contre le coronavirus, selon l’agence de presse China News Service, qui cite les autorités locales. 

Par ailleurs, 49 policiers sont déjà morts à l’échelle nationale durant l’épidémie, a indiqué mercredi lors d’une conférence de presse Du Hangwei, le ministre adjoint de la Sécurité publique. 

Il n’a pas précisé si leur mort «en service» était due à la maladie Covid-19 ou bien à d’autres raisons.  

Au rayon judiciaire, la Chine a déjà fait état vendredi de plus de 500 cas de contamination dans les prisons du pays. Il s’agit notamment de détenus, mais aussi de membres de l’administration pénitentiaire.