/entertainment/feq
Navigation

Le FEQ permettra de nouveau les gourdes rigides

Le FEQ permettra de nouveau les gourdes rigides
Photo d'archives Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

En attendant de savoir quelles stars s'y produiront en juillet, on apprend que le Festival d’été a confirmé un premier retour pour 2020: interdites depuis 2016 pour des raisons de sécurité, les bouteilles en plastique rigide seront de nouveau permises partout sur ses sites.  

• À lire aussi: Le FEQ révèle un dernier indice sur sa programmation, quelques heures avant le dévoilement  

• À lire aussi: [VIDÉOS] Festival d’été de Québec: le coin des rumeurs, à deux jours du dévoilement  

«Grâce au momentum de la question environnementale, nous avons pu collaborer avec l’ensemble des équipes des artistes pour faire changer le règlement. Il n’y a aucune opposition de leur part», a indiqué la directrice des communications du FEQ, Samantha McKinley.   

Depuis quatre ans, seules les bouteilles froissables étaient admises sur les sites du festival. Cette mesure avait soulevé la grogne de nombreux festivaliers au fil des ans.   

Cet été, ceux-ci devront encore se présenter aux entrées avec une gourde vide, qu’ils pourront remplir une fois qu’ils auront accédé aux sites.   

Une fois sur place, il sera plus facile d'accéder à des fontaines pour remplir les bouteilles, promet Samantha McKinley.   

«À la suite de sondages que nous avons effectués auprès de nos clients, nous sommes en train de regarder comment disposer autrement nos fontaines d’eau sur nos sites. Certains trouvaient qu’elles n’étaient pas aux bons endroits, qu’ils devaient marcher trop loin. Nous allons en ajouter et nous sommes en train de nous pencher sur l’implantation de citernes mobiles.»   

En outre, la bière sera désormais servie en cannette sur l’ensemble des sites. L’an passé, le festival avait cessé de la verser dans des verres en plastique à la place D’Youville et au Cœur du FEQ.   

Bouteilles d’eau: vente maintenue  

Par contre, les bouteilles en verre, en métal ou en aluminium demeureront à l’index. Question de sécurité, plaide-t-on. «C’est un pas que nous ne sommes pas prêts à franchir», dit Mme McKinley.   

Quant à la vente de bouteilles d’eau en plastique à usage unique, le FEQ n’envisage pas de l’éliminer, même si d’autres grands événements le font déjà.   

«Sur plusieurs sites, nous avons une masse critique de gens. C’est une question de prévention et de sécurité. Quand il fait chaud, les gens se déshydratent facilement. Si quelqu’un arrive sans sa gourde, on ne voit pas comment on peut se permettre de ne pas offrir de l’eau sur place à qui en aurait besoin.»