/sports/fighting
Navigation

Des camps similaires à ceux de Mike Tyson

Conférence Eye of The Tiger Management
Photo d’archives, Martin Chevalier Marc Ramsay travaille fort pour trouver des partenaires d’entraînement de qualité pour son protégé.

Coup d'oeil sur cet article

Ce n’est jamais une mince tâche d’organiser un camp d’entraînement pour Artur Beterbiev. Son entraîneur Marc Ramsay doit assouvir la soif d’apprendre de son protégé qui est insatiable. Puis, il doit trouver des partenaires d’entraînement qui seront prêts à souffrir dans le gymnase avec le champion unifié des mi-lourds.   

• À lire aussi: Champion unifié dans la simplicité  

• À lire aussi: L’histoire derrière un moment de silence 

Dans les deux aspects, ça représente de beaux défis pour l’équipe de Beterbiev. Ramsay y est allé d’un parallèle qui fait référence à l’un des plus grands poids lourds de l’histoire de la boxe.   

« Un entraîneur m’a fait remarquer que les camps d’Artur ressemblent à ceux de Mike Tyson dans les années 80, a expliqué Marc Ramsay au cours d’une entrevue avec Le Journal de Montréal. Par exemple, en ce moment, on a six partenaires d’entraînement différents.   

« Ils ont des numéros et on les passe l’un après l’autre. »  

Avant le début du camp, Ramsay avait déniché une douzaine de boxeurs qui avaient un style qui ressemble à celui du prochain adversaire, le Chinois Fanlong Meng. Seulement la moitié a répondu présent.  

L’Australien Blake Caparello (30-3-1, 13 K.-O.) et l’Américain Isiah Thomas (15-2, 6 K.-O.) ont débarqué en ville au début du camp d’entraînement. Le premier n’en est pas à sa première visite à Montréal comme partenaire d’entraînement.   

« Les camps sont moins compliqués depuis qu’Artur est champion, a précisé Ramsay. On a maintenant les budgets nécessaires pour faire de vrais camps. Les partenaires doivent être bons et résistants.   

« Par le passé, c’est arrivé souvent qu’on finisse les camps sans partenaire. Artur les maganait trop. Ce n’était pas idéal comme préparation. »  

Au tour de Dawson  

Mardi, c’est l’ancien champion du monde Chad Dawson (36-5, 19 K.-O.) qui est arrivé au gymnase de Ramsay.  

« Je l’ai contacté et il a accepté, a raconté l’entraîneur de 13 autres boxeurs chez GYM et Eye of the Tiger Management. Je le paye en conséquence et un peu plus que les autres en raison de sa feuille de route.   

« Son nom dit quelque chose à Artur. Il l’a vu boxer. Pour lui, c’est intéressant et il voit que c’est sérieux ce qu’on fait. »