/news/green
Navigation

Tempête de neige à Québec: une puissante tempête frappe l’est du Québec

Des vents de plus de 100 km/h et comparables à ceux de la tempête du siècle de 1971 ont été enregistrés

Coup d'oeil sur cet article

La tempête hivernale qui s’est abattue jeudi sur le Québec a créé toute une commotion dans l’est de la province. Vents extrêmes, routes fermées, accidents et pannes d’électricité, tout y est passé. 

• À lire aussi: [EN IMAGES] Tempête à Québec: un camion tombe de l’autoroute Laurentienne  

• À lire aussi: Tempête à Québec: le pont de l'Île-d'Orléans fermé à nouveau  

Dans la Vieille Capitale, 31 500 personnes ont été privées de courant au plus fort de la tempête en début d’après-midi. Dans la province, le nombre de foyers privés d'électricité a grimpé à près de 70 000. 

Si les rafales et les précipitations n'ont pas trop embêté les automobilistes pour la rentrée au boulot, les conditions se sont rapidement détériorées vers l'heure du midi. Les accidents se sont alors multipliés.      

Voici la liste des écoles fermées.  

Malgré la quinzaine de routes et tronçons de la région de Québec qui ont été fermés par mesures préventives, les policiers de Québec ont compté 31 incidents sur leur territoire.     

La Sûreté du Québec, qui patrouille sur les autoroutes, en a aussi signalé « plusieurs dizaines ». Heureusement, on ne déplore aucun blessé. 

L’île d’Orléans s’est quant à elle retrouvée coupée du monde à deux reprises lorsque les autorités ont pris la décision d’interdire l’accès au seul pont la reliant à Québec. 

Chutes importantes 

En après-midi, le mauvais temps s'est transporté vers l'est, faisant s’abattre plus d’une trentaine de centimètres de neige sur la Côte-Nord, au Saguenay et dans le Bas-Saint-Laurent. 

La situation était telle que la 132 a été fermée sur de très longs tronçons, entre La Pocatière et Sainte-Anne-des-Monts. Même chose du côté de la 138, entre Tadoussac et Sept-Îles, et dans la réserve faunique des Laurentides. 

C’est toutefois Gaspé qui a reçu les précipitations les plus abondantes avec près de 50 centimètres de neige, empêchant les automobilistes de circuler sur la 132 entre Gascons-Est et Millstream, au sud de la région. 

À Québec, c’est plutôt entre 25 et 35 centimètres de neige qui sont tombés sur le territoire. Au plus fort de la tempête, des vents de 102 km/h ont été enregistrés à l’aéroport Jean-Lesage, une première depuis le 1er mars 2017, assure Environnement Canada. C’est seulement 9 km/h sous le record absolu capté le 4 mars 1971, lors de la tempête du siècle. 

Fermetures et annulations 

Pour éviter de mettre ses élèves en danger, les commissions scolaires de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches ont décidé de fermer leurs établissements. 

Même chose du côté des cégeps de Sainte-Foy, Garneau, Limoilou et Lévis-Lauzon. L’Université Laval est demeurée ouverte dans la journée, mais a interrompu ses cours en soirée. 

Plus à l’est, la grande majorité des établissements scolaires ont pris la décision de suspendre leurs cours en après-midi, étant donné que la météo était plus clémente en début de journée. 

Près de 60 vols ont aussi dû être annulés à l’Aéroport Jean-Lesage. 

— Avec la collaboration de Martin Lavoie et Dominique Lelièvre 

Neige abondante et vents violents 

25 à 35 cm à Québec 

40 à 50 cm en Gaspésie (région la plus enneigée) 

Vents de 102 km/h à l’aéroport de Québec (record : 111 km/h lors de la tempête du siècle en 1971) 

31 500 foyers privés de courant à Québec, plus de 70 000 dans la province 

31 accidents dans la ville de Québec 

24 interventions des pompiers de Québec pour des structures dangereuses 

Cul-de-sac 

« Québec est en train de devenir un cul-de-sac. » C’est ce qu’a lancé le porte-parole du ministère des Transports, Guillaume Paradis, jeudi après-midi, au cœur de la tempête. En effet, les conditions météo exécrables ont forcé la fermeture de plusieurs routes. La plupart des grandes artères permettant de quitter la Vieille Capitale étaient inaccessibles à un certain moment. La 138 vers Charlevoix était interdite aux camions et complètement fermée sur la Côte-Nord. De leur côté, le parc de la réserve faunique des Laurentides (175), mais aussi la 20 et la 132 sur la Rive-Sud étaient interdites d’accès. Sans parler d’une autre quinzaine de routes et tronçons de moindre envergure qui étaient également impraticables. 

  

Les cégeps fermés depuis midi  

Devant une situation de plus en plus chaotique sur les routes, les cégeps de Sainte-Foy, Garneau, de Limoilou de Lévis-Lauzon ont annoncé la suspension des cours à compter de midi.       

L’Université Laval est demeurée ouverte pour la journée, mais a interrompu ses cours de la soirée.                

Écoles fermées  

Toutes les commissions scolaires de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont décidé de fermer les portes de leurs établissements.                

Le Réseau de transport de la Capitale et la Société de transport de Lévis connaissent des retards sur leurs parcours. Par ailleurs, plusieurs départs ont dû être annulés à l’aéroport de Québec.            

  

La Société des traversiers du Québec a également signalé que les traverses entre Québec et Lévis connaissent des perturbations et que le temps d'attente est plus long qu'à la normale.        

Du côté municipal, tant la Ville de Lévis que la Ville de Lévis se disent prêtes à faire face à la tempête.                 

«Comme lors de chaque précipitation, l’ensemble du réseau routier de la Ville sera gratté en continu jusqu’à la fin de la tempête. Les rues et trottoirs seront maintenus sécuritaires dans tous les arrondissements. L’opération d’enlèvement de la neige aura lieu une fois que les précipitations seront terminées», a indiqué la Ville de Québec.          

— Avec la collaboration de Pierre-Paul Biron et de Jérémy Bernier