/sports/hockey
Navigation

Pas question pour l’Océanic de se faire prendre une deuxième fois

Pas question pour l’Océanic de se faire prendre une deuxième fois
Alexandre D'Astous

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Autant pour l’entraîneur-chef de l‘Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, que pour son capitaine, Alexis Lafrenière, il n’est pas question de se faire surprendre par les Mooseheads d’Halifax une deuxième fois en une semaine, ce vendredi, à Rimouski. 

Serge Beausoleil avoue que ses joueurs ont un peu pris les Mooseheads à la légère, jeudi dernier, à Halifax, pour s’incliner 1-0. «Malgré nos indications, ils pensaient que ce serait un pique-nique offensif. Ils ont triché un peu sur l’effort et ils sont sortis de notre façon de jouer». 

Alexis Lafrenière donne quand même du crédit à son prochain adversaire. «Ils ont joué un bon match. C’est une bonne équipe, malgré leur fiche. Nous serons prêts demain. Nous avons eu une bonne semaine à l’entraînement. L’esprit d’équipe s’est encore solidifié. Nous avons beaucoup de plaisir ensemble». 

Camaraderie 

Serge Beausoleil aime la façon dont les joueurs se sont comportés cette semaine à l’entraînement. «On sent une belle camaraderie s’installer. Ce sont des gars le fun à coacher. Aujourd’hui, l’ambiance était très bonne», a mentionné celui qui a contribué à cette bonne humeur collective en enfilant les jambières de gardien de but à la fin de l’entraînement. «Les gars ont apprécié. Des fois, ça fait du bien de s’amuser. J’étais pas pire sur les tirs de la ligne bleue», a-t-il blagué. 

«Cela a fait du bien de pouvoir pratiquer cette semaine. Il nous reste encore des petites affaires à corriger, mais on avance. Le seul contrôle qu’on a sur le classement d’ici la fin de la saison, c’est de gagner nos matchs et de les prendre un par un afin d’arriver en séries à point», a précisé le capitaine Lafrenière, qui avoue s’être bien amusé avec son coach devant le filet. «C’était le fun et très bon pour l’atmosphère». 

Serge Beausoleil estime que le voyage d’un seul point sur une possibilité de six dans les Maritimes n’a pas été aussi catastrophique qu’il en a l’air. «Nous avons joué deux bons matchs sur trois à Moncton et Cap-Breton, deux parties que nous avons perdues par un but». 

En bref 

L’attaquant Adam Raska est tout près d’un retour au jeu. «Ce sera vendredi ou dimanche», a indiqué Serge Beausoleil, qui pourra ainsi compter sur un alignement presque complet pour la première fois depuis belle lurette. Seul Frédéryck Janvier demeure sur la liste des blessés à long terme. 

L’Océanic s’associe à la l’Association canadienne pour la santé mentale pour le match de vendredi. Les médias d'Halifax ont fait état du fait qu'Alexis Lafrenière n'était pas parvenu à battre les Mooseheads depuis son arrivée dans la LHJMQ. Une source de motivation inespérée pour le coach de l'Océanic.