/news/provincial
Navigation

Tramway: le tunnel à l’ouest abandonné

Tramway: le tunnel à l’ouest abandonné
Photo courtoisie Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le tunnel d’un kilomètre, dans lequel le futur tramway devait s’engouffrer à Sainte-Foy, a été abandonné, selon un document officiel publié vendredi par la Ville de Québec. 

 

C’est ce qu’on peut constater dans un appel de qualification de la municipalité visant à sélectionner un consortium pour la conception et la construction du tramway.   

Sur une carte figurant à la page 15, le tracé autour du pôle d’échanges de Sainte-Foy et la station Roland-Beaudin est en surface. La couleur orange, qui correspond au tramway souterrain, n’existe que pour le tunnel de l’est reliant la Haute-Ville à la Basse-Ville.   

Le 17 février dernier, le maire de Québec avait déjà laissé entendre que ce tunnel de près d’un kilomètre pourrait disparaître dans la foulée de l’abandon de l’emplacement du Phare pour le pôle d’échanges de Sainte-Foy.   

«Un tunnel, comme il y en avait de prévu, c'est plus ça pour l'instant. Mais je ne peux pas vous le garantir», disait Régis Labeaume. 

 Québec 21 dénonce 

À la lecture de l’appel d’offres, Québec 21 dit comprendre que la Ville confirme ainsi un passage en surface du tramway dans le secteur de l’école secondaire de Rochebelle, à Sainte-Foy.   

«Régis Labeaume n’apprend pas de ses erreurs. La semaine dernière, encore, il entretenait un flou dans la conception du tracé sur le site de l’école secondaire de Rochebelle et il soutenait que plusieurs scénarios, dont certains en mode tunnel, étaient toujours à l’étude. On apprend quelques jours plus tard la vérité dans la publication de l’appel d’offres, confirmant ce que le maire niait jusqu’à tout récemment», a déploré Jean-François Gosselin, chef de Québec 21.   

Appelée à réagir, la Ville de Québec a fait savoir, vendredi, qu’elle réagira lundi prochain, le 2 mars.  

Appel de qualification 

La Ville de Québec a donc lancé la première étape du processus d’approvisionnement qui mènera, dans un an et demi, au choix du consortium chargé de concevoir et de construire le tramway. La municipalité s’est ainsi félicitée d’avoir posé «un autre jalon important de son projet de réseau structurant de transport en commun».   

Concrètement, la Ville a publié un appel de qualification qui présente «les exigences auxquelles doivent répondre les consortiums intéressés ainsi que les fondements techniques du projet», lit-on.   

Pour se qualifier, les consortiums «doivent démontrer qu’ils répondent aux exigences du projet, notamment en ce qui a trait à leur capacité financière, à leur expérience en gestion intégrée de projets ainsi qu’à l’organisation et à la profondeur de leur équipe», explique-t-on.   

Les consortiums intéressés ont jusqu’au 28 mai pour soumissionner. Ce processus culminera avec le choix d’un consortium à l’été ou à l’automne 2021 (voir les détails du processus plus bas).  

Détails techniques 

Selon le document de la Ville, on apprend que les trois pôles d’échanges et les deux terminus du tramway seront chauffés et climatisés et que le garage principal sur Le Gendre pourra accueillir 30 rames (contre 20 rames pour le garage secondaire sur la 41e Rue Ouest).  

On calcule qu’une rame de tramway de 43 mètres pourra transporter 260 voyageurs à la fois (soit 3,3 personnes au mètre carré). On indique également que la durée de vie minimale d’un tramway est de 30 ans et que ce dernier parcourt 75 000 km par année.  

On rappelle que le Wi-Fi sera disponible partout (stations de surface et souterraines ainsi que dans le tunnel), que la vidéosurveillance sera installée partout sur le réseau et que le système Opus actuel du Réseau de transport de la Capitale (RTC) sera mis à niveau et étendu au tramway et au trambus. 

Étapes détaillées 

  • Lancement de l'appel de qualification: 28 février 2020  
  • Sélection des candidats qualifiés: Été 2020  
  • Lancement de l'appel de propositions: Automne 2020  
  • Sélection du soumissionnaire privilégié: Été / automne 2021  
  • Signature du contrat: Été / automne 2021    

Source: Ville de Québec