/travel/destinations/autres
Navigation

48 minutes en Angola

Rivière Kunene, 17°12’45.1”S 12°12’08.1”E

EVA 0229 OBJECTIF PHOTO 
ANGOLA
Photo Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

Lors d’un récent voyage en Afrique australe, j’ai séjourné à moins de 100 mètres de la frontière de l’Angola.

Attirant, ce pays est marqué par une coupure géographique marquée avec son pays voisin, la Namibie. Ses montagnes se dressent dans un paysage digne d’un film de science-fiction. Staintly, mon guide, me demande tout bonnement si je souhaite aller faire un tour en Angola. Je dois l’admettre, j’ai une passion pour la collection des pays. Non pas en raison d’une quête de nombre, mais par un désir de découverte. Aussitôt dit, nous voilà à remonter la rivière Kunene sur quelques centaines de mètres. Dans un univers isolé et désertique, des enfants se baignent sur un banc de sable. Non loin d’eux, un crocodile du Nil fait le guet en quête d’un repas. Notre embarcation approche de la rive sablonneuse. Les sens en alerte, je saute sur la terre ferme. Je ne veux surtout pas me faire surprendre par l’un de ces crocodiles. Me voilà en Angola. Au gré d’une randonnée spectaculaire, 48 minutes s’écoulent. Je mets le focus sur le paysage angolais et capte sa nature différente. Bien qu’il s’agisse de mon plus court séjour à vie dans un pays étranger, l’expérience est riche d’émotions et d’images inoubliables.

L’auteur était l’invité de Voyageurs du monde.


Appareil : Canon EOS R

Objectif : RF24-70mm F2.8 L IS USM

Exposition : 1/125s à f/8

ISO : 160