/travel/advices
Navigation

Bien vivre la relâche

Chaque semaine, notre chroniqueuse Lise Giguère donne des conseils et des trucs pour les voyageurs avertis

Family at airport travelling with young child and luggage walking to departure gate, girl pointing at airplanes through window, silhouette of people, abstract international air travel concept
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

L’année dernière, en période de relâche, l’aéroport de Montréal a accueilli plus 2,2 M de passagers. Avec un tel trafic, si l’on veut éviter le stress, il faut se montrer prévoyant. Voici quelques conseils, gracieuseté des experts #MieuxVoyager de Sunwing.

  • On s’enregistre en ligne pour s’assurer d’être assis tous ensemble dans l’avion. On peut aussi réserver ses sièges lors de l’achat des billets. 
  • Lors de la réservation, on demande des commodités adaptées aux enfants, comme un lit d’enfant ou un lit escamotable.
  • On réserve ses sorties avant le départ, ce qui laisse moins de choses à organiser sur place. 
  • On informe les enfants sur la destination et ce à quoi ils peuvent s’attendre. Ça aidera à calmer les petits anxieux.   
  • On réserve son stationnement en ligne ou son transport à l’avance.  
  • On s’inscrit aux notifications électroniques, ce qui permet d’être informé de toute modification de vol. 
  • On télécharge des films et des jeux pour les enfants.
  • On apporte des chargeurs supplémentaires et de nouveaux jouets/jeux pour occuper les petits voyageurs.
  • On laisse les gros manteaux encombrants à la maison et l’on superpose plutôt des vêtements légers et chauds. 
  • Dans les bagages à main, on place des vêtements de rechange, au cas où surviendrait un accident dans l’avion. 
  • Aussi dans les bagages à main, on prévoit les maillots. Ainsi, si la chambre n’est pas disponible à l’arrivée, on pourra tout de même profiter pleinement des installations (piscines, jeux d’eau, plage).
  • On vérifie qu’aucun bagage à main ne contient des contenants liquides de plus de 100 ml et on place tous les produits dans des sacs en plastique transparent.
  • On encourage les enfants de tous âges à placer dans leur bagage à main tout ce dont ils pourraient avoir besoin.
  • On apporte une poussette, même si l’enfant l’a abandonnée. Elle sera appréciée par les petites jambes qui auront moins de kilomètres à parcourir et pourra aussi servir pour les siestes à la plage ou dans des endroits achalandés. 
  • Si l’enfant a une doudou, on l’apporte afin que l’heure du coucher se passe en douceur. 
  • On prévoit du temps supplémentaire à l’aéroport, au moins 30 minutes.
  • À destination, on se montre plus détendu en ce qui a trait à la routine, les repas, l’heure du coucher, etc. Après tout, les enfants aussi sont en vacances.