/sports/hockey
Navigation

Duel épique à prévoir entre l’Océanic et les Wildcats

Duel épique à prévoir entre l’Océanic et les Wildcats
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Dans le camp de l’Océanic de Rimouski, on s’attend à un duel épique, ce dimanche, pour la visite des Wildcats de Moncton, la formation de l’heure dans la LHJMQ avec une séquence de 14 victoires consécutives et de 19 victoires à ses 20 derniers matchs. 

L’Océanic s’est incliné 4-3 en prolongation le 19 février à Moncton. «Ce fut un match bizarre que nous aurions pu remporter. Les Wildcats forment toute une équipe de hockey. De notre côté, il faut rester concentrés pendant 60 minutes et ne pas se laisser distraire par des éléments extérieurs comme une décision des officiels», a commenté l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil. 

Apport d’Adam Raska 

À son retour au jeu vendredi, contre les Mooseheads, l’attaquant tchèque Adam Raska a fait sentir sa présence. Serge Beausoleil a admis que son absence s’était fait sentir dans le voyage de la semaine dernière dans les Maritimes. «Avec lui, nous aurions eu deux, sinon quatre points de plus. C’est une bougie d’allumage. Un gars qui entraîne les autres par son énergie. Il peut jouer autant en avantage qu’en désavantage numérique et il nous permet d’avoir trois trios équilibrés», a commenté le pilote de la formation rimouskoise. 

Duel épique à prévoir entre l’Océanic et les Wildcats
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Le défenseur Justin Bergeron a terminé le match de vendredi avec une fiche de +5. Il a été l’un des plus solides dans le voyage dans les Maritimes. «Nous savions qu’il était bon, mais son jeu sans la rondelle et son anticipation m’impressionnent. Il est toujours bien placé», a analysé son entraîneur, qui a remporté une 400e victoire dans la LHJMQ, toutes avec l’Océanic, vendredi. Ce chiffre inclut la saison régulière, les séries et la Coupe Memorial. Sa victoire la plus importante? «Le 7e match de la finale de la Coupe du président de 2015 contre les Remparts», dit-il sans hésiter. Le but de Michaël Joly en deuxième période de prolongation avait soulevé l’hystérie au Colisée de Rimouski. 

Peu de changement 

L’adage dit qu’on ne change pas une formation gagnante. «On devrait voir la même équipe contre Moncton à l’exception d’un changement mineur. J’aimerais insérer Luka Verreault. Devant le filet, on va continuer de cogiter», a indiqué Serge Beausoleil, samedi midi, après une rencontre de deux heures avec les détenteurs d'un abonnement de saison. «Nous avons des partisans exceptionnels qui nous soutiennent année après année». Pour la 25e saison de suite, l’Océanic a franchi le cap des 100 000 spectateurs.