/sports/soccer/impact
Navigation

Une première pour Thierry Henry

L’Impact ouvre sa saison avec un gain de 2 à 1

Coup d'oeil sur cet article

Thierry Henry n’a toujours pas perdu à la barre de l’Impact et il a fait mieux que ça, célébrant son premier match en MLS par une victoire de 2 à 1 sur le Revolution de la Nouvelle-Angleterre devant 21 006 spectateurs au Stade olympique, samedi après-midi.  

Les vingt dernières minutes du match ont été pour le moins particulières alors que la marque était de 1 à 1.   

Les Revs pensaient avoir marqué à la 73e quand Wilfried Zahibo a battu la défense de vitesse sur un coup franc, mais la décision a été inversée à la reprise vidéo en raison d’un hors jeu.  

« On a eu une entrée un peu difficile en deuxième mi-temps, le but refusé nous a redonné du cœur », a observé
Thierry Henry, qui a été capable de refaire le film du match en conférence de presse.   

Puis l’Impact s’est remis ou boulot, sans doute requinqué par sa bonne fortune, et Saphir Taïder, qui célébrait son 28e anniversaire, y est allé d’une passe lumineuse vers Maxi Urruti, qui a décoché un petit lob qui a mystifié Matt Turner pour donner les devants aux siens.  

Et ce n’était pas fini. La providence était du côté des Montréalais puisque Damian Rivera a frappé le poteau droit alors qu’il tirait pourtant à bout portant à la 86e.  

« Tout n’est pas rose, mais ça commence à ressembler à quelque chose. Il y avait beaucoup plus de manière aujourd’hui », a souligné Henry.  

« La seule personne que je connais qui a atteint la perfection, c’est Nadia Comaneci », a-t-il ajouté mi-sérieux.  

Lent départ  

Henry est revenu sur l’amorce du match au cours de laquelle son équipe a mis un peu de temps à se réveiller.  

« On a fait une très bonne première mi-temps, mais on s’est mis en danger sur un corner. On savait que c’était un problème l’année dernière.  

« Le but nous a un peu sonnés, mais on a recommencé à jouer en passant par Saphir et Sam [Piette] qui allaient vers l’avant. »  

On a fait état de la faible possession de balle de l’Impact contre Saprissa, surtout lors du match de mercredi alors qu’elle se situait à 70 %. L’Impact a renversé la vapeur samedi en dominant la possession en conservant le ballon dans une proportion de 57,4 %.    

Organisation  

L’Impact était sans doute fatigué après la rencontre de Ligue des champions contre Saprissa, mercredi, mais l’organisation tactique mise en place par Thierry Henry n’a pas fait défaut.  

Cependant, après avoir encaissé le premier but de la saison, l’équipe de Thierry Henry a repris l’initiative de la rencontre.  

Le Bleu-blanc-noir a cédé sur un coup de pied de coin à la 13e minute, la faiblesse de l’équipe depuis trop longtemps.  

Teal Bunbury a marqué beaucoup trop facilement quand tout le monde chez l’Impact a semblé hypnotisé par la balle, même Luis Binks, qui a laissé Bunbury fin seul dans la surface.  

Un beau but   

Les Montréalais se sont toutefois retroussé les manches après avoir encaissé ce but et ont commencé à contrôler un peu plus le ballon et à déranger les Revs dans leur territoire.  

Les efforts ont porté leurs fruits quand un coup de pied de coin dévié de la tête par Joel Waterman s’est transformé en but à la suite d’une seconde tête, celle de Romell Quioto, à la 37e minute.  

C’était une première passe décisive pour Waterman, qui disputait son tout premier match dans la MLS.  

Quioto, lui, apporte du gabarit, une certaine robustesse dans la surface adverse, ce qui manquait à cette équipe depuis un moment.  

+
Zachary Brault-Guillard
Il a connu un excellent match sur tous les points, mais il a surtout été drôlement impliqué sur le plan offensif dans un système qui semble lui convenir parfaitement.
-
Bojan
Son talent crève les yeux, mais il semble encore à la recherche de sa place dans le dispositif offensif de cette équipe.
2
1
Montréal
Gardien :
Clément Diop.
Défenseurs :
Joel Waterman, Luis Binks, Rod Fanni.
Milieu :
Jorge Corrales, Samuel Piette, Saphir Taïder, Zachary Brault-Guillard (remplacé par Amar Sejdic à la 89e minute).
Attaquant :
Bojan (remplacé par Lassi Lappalainen à la 77e minute), Maximiliano Urruti (remplacé par Shamit Shome à la 87e minute), Romell Quioto.
New England
Gardien :
Matt Turner.
Défenseurs :
Andrew Farrell, Brandon Bye, DeJuan Jones (remplacé par Tajon Buchanan à la 83e minute), ­Henry Kessler.
Milieu :
Cristian Penilla, Diego Fagundez, Gustavo Bou, Scott Caldwell (remplacé par Wilfried Zahibo à la mi-temps), Teal Bunbury (remplacé par Michael Mancienne à la 66e minute).
Attaquant :
Adam Buska.
But
Montréal : Quioto (37e), Urruti (80e) N.-ANGLETERRE : Bunbury (13e)
Cartons
MONTRÉAL : aucun N.-ANGLETERRE : aucun
 
TIRS
ARRÊTS
MTL
3
5
NE
6
1
 
POSSESSION
FAUTES
MTL
57,4 %
8
NE
42,6 %
21
 
HORS-JEUX
COINS
MTL
2
4
NE
3
3
 
NOMBRE DE PASSES
NOMBRE DE PASSES RÉUSSIES (%)
MTL
491
82 %
NE
352
78 %