/news/health
Navigation

Grave accident à Hawaï: une famille croule sous les factures

ben-kobuke
Photo Hugo Duchaine Ben Kobuke a devant lui une facture de 31 pages totalisant plus de 444 000 $ US pour les 20 jours d’hospitalisation de son père, Wayne Kobuke, au Queen’s Medical Center de Honolulu à Hawaï.

Coup d'oeil sur cet article

Une famille de Longueuil se sent étouffée devant des factures de plus d’un demi-million de dollars américains qui continuent de grimper, à la suite d’un grave accident à Hawaï laissant un aîné tétraplégique.  

• À lire aussi: Des voyageurs du Québec mal assurés reviennent endettés  

• À lire aussi: Une veuve du Saguenay endettée pour le reste de sa vie

« Tous les jours, je reçois quelque chose. J’ai arrêté de compter », laisse tomber Ben Kobuke, avec une pointe de découragement dans la voix.       

Le dernier total tournait autour de 720 000 $ US (967 000 $ CAD) et l’homme de 33 ans n’imagine pas comment sa famille et lui pourront un jour arriver à payer cette somme.      

En décembre, Le Journal rapportait la situation précaire dans laquelle cette famille se trouve.       

Les parents, Wayne Kobuke et Charlene Cadrin, sont partis l’automne dernier pour deux semaines à Hawaï. Un voyage de rêve qui devait souligner le début d’une retraite bien méritée pour l’homme de 72 ans.      

M. Kobuke avec sa conjointe, là-bas.
Photo Courtoisie
M. Kobuke avec sa conjointe, là-bas.

Mal informée  

Le septuagénaire se baignait près de la plage lorsqu’il a été happé et projeté au sol, sous l’eau, par une forte vague, fracturant des vertèbres et le paralysant.      

D’emblée, l’assurance voyage du couple, provenant d’une carte de crédit, a refusé de les dédommager. M. Kobuke était trop âgé et n’était plus couvert selon la compagnie.      

Or, Ben Kobuke estime que sa mère a été mal informée. Elle avait pris la peine d’appeler, plusieurs mois avant le voyage, pour vérifier sa couverture en cas d’accident. La seule réponse obtenue : assurée durant 15 jours de voyage. C’est ce qui ressort du sommaire d’appel, selon le fils, relatant ses échanges avec l’assureur.       

Facture de 31 pages  

Il croit que davantage de questions auraient dû être posées à sa mère et que soit précisé notamment qu’après 65 ans la couverture n’est que de trois jours, surtout que son accident est survenu bien après ce délai.      

Une copie du contrat aurait aussi dû lui être acheminée, poursuit-il. Il effectue désormais des démarches pour écouter l’appel de sa mère auprès de l’assureur.       

Pendant ce temps, les factures s’empilent.       

Il a notamment une facture de 31 pages pour 20 jours d’hospitalisation à Hawaï, totalisant à elle seule plus de 444 000 $ US (596 000 $ CAD). Mais elle n’inclut pas d’honoraires professionnels.      

Le document fait état de:            

  • Plus de 14 000 $ US pour une chambre en soins intensifs en traumatologie      
  • 3700 $ US pour un respirateur artificiel et 457 $ US plusieurs fois par jour pour des manœuvres aidant aussi à respirer       
  • Oxygène à 216 $ l’heure et 1 $ US pour chaque comprimé d’acétaminophène, afin de contrôler la douleur.            

La famille aurait pu réduire ces coûts si M. Kobuke avait pu être rapatrié plus tôt, mais le transport médical coûtait trop cher.       

Ils ont dû prendre le risque de le ramener à Montréal avec des vols commerciaux, une fois son état plus stable. Mais encore là, si son père avait fait un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, rien n’aurait été possible pour lui.      

Représentée par un avocat, la famille s’attend à ce que les procédures prennent au moins quatre ans. Les frais juridiques s’élèveront aussi à environ 50 000 $.           

  • Wayne Kobuke devrait quitter l’hôpital et entamer la réadaptation d’ici quelques semaines, espère son fils.