/weekend
Navigation

Les Trois Soeurs: Émilie Bibeau dans la peau d’une méchante

Les trois soeurs
Photo courtoisie Olivier Chassé, Théâtre du Nouveau Monde

Coup d'oeil sur cet article

Lorsque l’on côtoie Émilie Bibeau, c’est principalement sa gentillesse et la douceur qui se dégage de son aura que l’on remarque. Pourtant, la comédienne au charisme bienveillant devra bientôt changer du tout au tout afin d’incarner sur les planches du TNM une femme méchante et vulgaire dans le classique de Tchekhov, Les trois sœurs.

« C’est toujours agréable de jouer un personnage méchant », lance la comédienne Émilie Bibeau, qui sera sur la scène du TNM pour livrer le personnage de la terrible Natacha, une deuxième pour elle dans ce grand théâtre, tandis que l’on avait pu la voir dans la pièce Edmond en 2018. « La méchanceté part toujours d’une quelconque blessure et c’est très intéressant pour un acteur de s’y intéresser afin de construire le tempérament du personnage. » 

Outre le fait de travailler sur la psychologie de son personnage qu’elle a à interpréter, la comédienne aime les grands classiques.

« J’adore Tchekhov ! », confie la comédienne, qui avait flirté avec le dramaturge russe durant ses études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, mais qui, pour la première fois, interprétera professionnellement du Tchekhov, un univers qu’elle chérit particulièrement.

« C’est un univers tellement rempli d’espoir et d’humanité, où l’on parle de l’être humain avec tous ses rêves et ses déceptions. C’est très lumineux et très noir en même temps », exprime-t-elle. « C’est aussi le désir de savoir ce qui pourrait nous arriver, un sentiment porté par tous les êtres humains. »

La comédienne que l’on a vue la saison dernière au Rideau Vert dans la pièce L’éducation de Rita, où elle jouait en duo, un gros défi qu’elle a relevé avec brio, se retrouve cette fois parmi une importante distribution composée de 11 comédiens sur les planches du TNM. « C’est un beau cadeau », ajoute la comédienne qui aime le travail d’équipe.

Tout chambouler

C’est principalement son personnage, Natacha, la belle-sœur, qui viendra tout chambouler dans Les trois sœurs. Issue d’un milieu plus modeste que les trois sœurs, elle s’est marié avec Andreï Sergueïevitch Prozorov (Guillaume Cyr) le frère des trois sœurs (Évelyne Brochu, Noémie Godin-Vigneau et Rebecca Vachon). Elle voudra s’imposer dans cette famille et elle en viendra même à chasser les sœurs de leur propriété.

« C’est une arriviste, très profiteuse et contrôlante, qui désire régner sur cette famille », révèle Émilie Bibeau, qui compte 25 pièces à son actif depuis ses débuts en 2003.

Rêve brisé

À l’instar de notre société contemporaine, on verra des femmes qui souhaitent s’accomplir, réaliser leurs rêves et vivre intensément. 

« Il y a beaucoup d’espoir et beaucoup de rêves brisés dans cette pièce, et pour les acteurs, c’est très jouissif, car ça nous permet d’aller dans toutes sortes de nuances, fait remarquer la comédienne. Natacha est la seule qui réalisera son rêve et qui parviendra à prendre le contrôle sur cette famille. »


► Outre la scène, Émilie Bibeau verra paraître son premier livre, Cœur vintage, tiré de sa pièce Chroniques d’un cœur vintage en avril prochain. On pourra la voir au grand écran dans le film de Benoît Pilon, Le Club Vinland qui prendra l’affiche le 17 avril.

Les Trois Sœurs

  • Auteur : Anton Tchekhov
  • Mise en scène : René Richard Cyr
  • Distribution : Émilie Bibeau, Évelyne Brochu, Éric Bruneau, Vincent Côté, Guillaume Cyr, Noémie Godin-Vigneau, Michelle Labonté, Robert Lalonde, Benoît McGinnis, Frédéric Paquet et Rebecca Vachon
  • Du 3 au 31 mars au TNM