/news/currentevents
Navigation

Le dossier d’un jeune de 20 ans s’alourdit

De nouvelles victimes ont contacté les policiers

Le dossier d’un jeune de 20 ans s’alourdit
Photo courtoisie, SPVL

Coup d'oeil sur cet article

La médiatisation de l’histoire d’un résident de Lévis âgé de 20 ans qui a été accusé d’avoir braqué une arme à feu sur une jeune fille d’âge mineur a amené de nouvelles victimes à contacter les policiers.

Toujours détenu, Raed Ben Chaabane, un jeune homme d’origine tunisienne qui possède un statut de visiteur depuis 2014, fait face à de nouvelles accusations qui encourent, pour certaines, une peine minimale d’emprisonnement de cinq ans.

On lui reproche d’avoir, le 11 février dernier, agressé sexuellement une jeune fille de 15 ans alors qu’il était armé d’un pistolet de calibre .22. 

Négligence criminelle

Le poursuivant, Me Michel Bérubé, a également déposé une accusation de négligence criminelle en lien avec l’arme à feu qui se serait produite le 25 janvier. 

Chaabane est également accusé d’avoir commis un vol qualifié à l’égard d’une présumée victime âgée de 16 ans le 5 et le 6 janvier dernier. 

Protection du public

Comme le poursuivant s’oppose à la remise en liberté du jeune homme en invoquant la possibilité qu’il fuie le pays s’il était libéré, qu’un public bien informé et au fait des circonstances soit choqué qu’il retrouve sa liberté et pour la protection de la population, Chaabane sera gardé détenu et ramené en cour le 10 mars pour subir son enquête sur cautionnement.  

Rappelons que l’accusé faisait l’objet d’une enquête par le Service de police de la Ville de Lévis depuis le 18 février, lorsqu’il a été arrêté puis accusé d’avoir braqué une arme à feu, d’usage négligent d’une arme prohibée, de port d’une arme dissimulée, de possession d’une arme prohibée et de possession non autorisée dans un véhicule.