/opinion/columnists
Navigation

Les séries avant les séries

Coup d'oeil sur cet article

Le début du mois de mars est une période toujours excitante puisqu’il marque le début du sprint final vers les séries éliminatoires pour les équipes de milieu de peloton. La pression est forte sur certains gardiens, et le suspense est intrigant pourvu que nos regards se détournent de Montréal. 

Dans l’Est, les Panthers de la Floride n’ont plus de marge de manœuvre, et les imprévisibles Maple Leafs de Toronto ont presque réglé leur cas, jeudi, à Sunrise, dans une victoire de 5-3. On se serait attendu à un grand duel de gardiens, mais après seulement 20 minutes de jeu, la marque était déjà de 3-3. 

Au moment où les gardiens d’urgence alimentent les discussions, le sentiment d’urgence était visiblement absent du côté de Frederik Andersen, des Leafs, ou de Sergei Bobrovsky, devant le filet des Panthers, tous deux chancelants. 

Le même soir, le Canadien s’est incliné 5-2 face aux Rangers de New York, mais pour avoir suivi les deux matchs en parallèle, soyez assuré que le Canadien fut bien mieux servi que les Leafs et les Panthers avec Carey Price. 

Souvent coupable de vouloir trop en faire, Bobrovsky se cherche encore, mais il a tout de même connu deux bons matchs dans la semaine dans une victoire de 2-1 sur les Coyotes et dans une défaite en fusillade de 3-2 contre les Blackhawks. On sympathise avec le Russe pour le tour de magie de Patrick Kane en fusillade. Étourdissant ! 

« Bob » s’est réveillé avec des douleurs, dimanche, et le Québécois Samuel Montembeault a affronté les Flames dans une défaite de 3-0. Brobovsky devrait toutefois être de retour à son poste jeudi et samedi lors des visites des Bruins et des Canadiens. S’il ne revêt pas bientôt son habit de voleur, on ne donne pas cher de la peau des Panthers. 

Selon toute vraisemblance, cinq équipes de la division Métropolitaine participeront aux séries, mais les Hurricanes et les Rangers réussiront-ils à tasser les Islanders et les Blue Jackets dans les équipes repêchées ? 

Triste fin pour Lundqvist 

La situation des gardiens de but est fascinante chez ces formations. Chez les Rangers, le gardien de la décennie, Henrik Lundqvist, a débuté la saison comme numéro un et le voici numéro trois. C’était triste de le voir à l’œuvre, dimanche, au Madison Square Garden, dans une défaite de 5-3 contre les Flyers. Il a mal paru à son premier départ depuis le 3 février. Le King célébrait son 38e anniversaire, hier. 

Celui qui a été proclamé par l’entraîneur David Quinn comme le nouveau gardien numéro un des Rangers, Igor Shesterkin, est toujours sur la touche avec des côtes brisées à la suite d’un accident d’automobile. Officiellement, il est toujours dans une séquence de sept victoires, mais pour l’instant, le mandat d’amener les Rangers en séries appartient à Alexandar Georgiev. Depuis le 31 janvier, Georgiev et Shesterkin ont une fiche combinée de 12-3-0. Lundqvist a de la relève. 

Nedeljkovic ou Forsberg ? 

Le portier recrue de 24 ans Alex Nedeljkovic a bien fait devant le filet des Hurricanes, samedi, au Centre Bell, en relève de Anton Forsberg, tout ça en l’absence des réguliers, James Reimer et Peter Mrazek. Celui qui a mené les Checkers de Charlotte à la coupe Calder l’an dernier sera-t-il le choix de l’entraîneur Rod Brind’Amour pour la suite des choses ? 

Les héros de février 

On vous parlera des gardiens de l’Ouest la semaine prochaine, mais en attendant, notez que la majorité des huit meilleurs gardiens de février est relativement méconnue, soit Pavel Francouz (Avalanche), Juuse Saros (Predators), Alex Stalock (Wild), Carter Hart (Flyers), MacKenzie Blackwood (Devils), Igor Shesterkin (Rangers) et Anton Khudobin (Stars). Andrei Vasilevskiy (Lightning) est l’exception.