/news/health
Navigation

La chirurgie cardiaque... pour les nuls !

Un médecin de l’IUCPQ a monté une exposition pour la démystifier

Le Dr François Dagenais a reçu l’aide de sa fille Clara pour ce projet.
Photo Jean-Francois Desgagnés Le Dr François Dagenais a reçu l’aide de sa fille Clara pour ce projet.

Coup d'oeil sur cet article

Quand il n’était pas en salle d’opération, un médecin de Québec a trouvé le temps de mettre sur pied une exposition, avec l’aide de sa fille, pour démystifier la chirurgie cardiaque.

À quoi ressemble un cœur mécanique ? Quelles machines maintiennent en vie les patients sur la table d’opération ? Au troisième étage de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ), que les malades du cœur connaissent bien, les cinq tableaux de l’exposition permanente permettent de répondre à de nombreuses questions et, surtout, de rassurer les patients.

L’exposition Au cœur de la chirurgie cardiaque est installée à l’unité des chirurgies cardiaques de l’IUCPQ.
Photo Jean-Francois Desgagnés
L’exposition Au cœur de la chirurgie cardiaque est installée à l’unité des chirurgies cardiaques de l’IUCPQ.

« Voir les choses en réalité »

Le Dr François Dagenais en a eu l’idée en visitant une compagnie pharmaceutique qui exposait ses « pacemakers ». Son initiative est la première du genre au pays. « À un moment donné, il n’y a rien comme voir les choses en réalité. Donc, l’idée est de mieux informer les patients et leur famille, et même le personnel de l’hôpital parce que veut, veut pas, ce n’est pas tout le monde qui joue avec ça tous les jours », dit-il.

En effet, la chirurgie cardiaque, « ce n’est pas un ongle incarné », lance-t-il à la blague. Il y avait un grand besoin de vulgariser cette spécialité complexe. Mais ça n’a pas été si simple pour aboutir à la collection qui habille depuis quelques semaines les murs des salles d’attente de l’unité.

« On a tous les dispositifs, tous les greffons, tout est là. Ç’a été un travail colossal, presque un an pour monter tout ça », souligne le Dr Dagenais qui a pu compter sur les connaissances en arts et en muséologie de sa fille de 27 ans.

Spécimens Authentiques

Les cœurs artificiels, qui pouvaient mesurer une dizaine de centimètres, sont aujourd’hui gros comme un citron.
Photo Jean-Francois Desgagnés
Les cœurs artificiels, qui pouvaient mesurer une dizaine de centimètres, sont aujourd’hui gros comme un citron.

Les spécimens mis en valeur sont authentiques et valent souvent une petite fortune. Heureusement, les fournisseurs se sont prêtés au jeu et les ont offerts gratuitement. Le reste a été financé par le Dr Dagenais et ses collègues avec le soutien de la fondation de l’institut.

Le résultat démontre bien les progrès exceptionnels de la science depuis quelques décennies. « Ça permet de comprendre que ça n’arrive pas avec un coup de baguette magique, tout ça. Ça nous lie plus, je trouve, avec les familles et les patients », conclut le médecin.

​Les chirurgies cardiaques à l’IUCPQ

  • 2800 interventions par année
  • 12 chirurgiens s’y consacrent
  • Le plus grand centre de chirurgie cardiaque en volume d’activités au Québec
  • L’hôpital dessert 2 millions de personnes dans le centre et l’est de la province

Pour plus d’informations : iucpq.qc.ca