/news/transports
Navigation

Le trajet et le temps de parcours du tramway pourraient être réduits

Coup d'oeil sur cet article

L’abandon de la construction d’un tunnel de 1 km à Sainte-Foy pourrait raccourcir le trajet du tramway et améliorer, du même coup, le temps de parcours, convient la Ville de Québec.

« En transport en commun, quand tu as la ligne droite, c’est certain que tu as un gain de productivité. Avec ce qu’on a enlevé à Charlesbourg (le terminus a été déplacé de 200 mètres à cause de contraintes topographiques), on se retrouve plus autour de 22 km (de tracé) plutôt que 23 km », a affirmé Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, mercredi, au Journal.

D’après les dernières données officielles disponibles, le tracé doit faire 22,8 km.

Selon le scénario abandonné, le parcours du tramway devait filer sur le boulevard Laurier et faire une boucle, sous l’avenue Lavigerie, à l’emplacement du futur Phare.

Or, il est vraisemblable de penser que la boucle engendrée par le tunnel disparaîtra dans les futurs plans qui n’ont pas encore été dévoilés. Le lien entre les boulevards Laurier et Hochelaga se ferait donc de façon plus directe.

Moins cher ? 

« L’exercice n’est pas terminé. On verra au final ce que ça donne et si on aura un gain ou pas en termes de vitesse commerciale. Je pense qu’a priori, c’est oui, mais laissons le travail des analystes se faire », a ajouté M. Normand. 

Mercredi, Accès transports viables (ATV) et le Conseil régional de l’environnement (CRE) de la Capitale-Nationale se sont réjouis de l’abandon du tunnel. 

Selon Étienne Grandmont, directeur général d’ATV, cela « permettra de réduire considérablement les coûts du réseau structurant, donc de donner de la marge pour assurer sa réalisation complète.

Quant au fait de ne plus faire un détour important, cela entraînera des temps de parcours plus courts pour les usagers. C’est une très bonne nouvelle, au bénéfice de tous ».

Le maire Labeaume n’a toutefois jamais voulu confirmer que l’abandon du tunnel entraînerait une baisse des coûts.