/sports/football/rougeetor
Navigation

Un autre Spartiate se joint à Laval

Kenneth Djamen Kwindja
Photo courtoisie, Paul Menzies Kenneth Djamen Kwindja a choisi le Rouge et Or.

Coup d'oeil sur cet article

Kenneth Djamen Kwindja poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

• À lire aussi: Bon début pour Arnaud Desjardins 

Le secondeur étoile des Spartiates du Vieux Montréal a tranché entre le Rouge et Or et les Carabins de l’Université de Montréal. « Depuis le début, j’étais certain à 90 pour cent d’opter pour Laval, mais j’ai attendu avant de prendre ma décision afin de voir ce qui se passerait avec la NCAA, a raconté le meneur pour les plaqués chez les Spartiates avec 46. Il y avait de l’intérêt de la NCAA, mais je n’ai pas reçu d’offre d’une bourse complète. C’était ambigu. Guelph a aussi démontré de l’intérêt, mais je n’ai pas visité. J’ai parlé avec Marco [Iadeluca], qui m’a coaché avec l’équipe du Québec, mais j’avais déjà coupé mes options. 

« Laval possède un bon programme et une belle tradition, de poursuivre Djamen Kwindja, qui a arrêté son choix il y a trois jours. L’expérience des entraîneurs va permettre de bien me développer pour le niveau supérieur. À Laval, je connais bien des gars comme Darren [Kyeremeh], Zack [Fitzgerald] et Kean [Harelimana]. On a grandi dans le même quartier. Kean sera un grand frère pour moi et il pourra me guider. C’est excitant de se retrouver cinq ou six anciens du Vieux Montréal. J’aime l’ambiance et la compétition ne me fait pas peur. On me voit comme secondeur hybride. Je suis polyvalent. Pour ma première saison, je vais me présenter vraiment humble. Je vais apprendre le livre de jeux et exécuter. »

Toujours indécis

Présent à Québec, mercredi, en compagnie de ses potes du Vieux Montréal, Harold Miessan n’a pas encore arrêté son choix. « Je penche plus vers Laval, mais il n’y a rien de certain, a souligné celui qui a évolué comme secondeur et demi défensif pendant ses trois saisons avec les Spartiates. Ça va se décider entre Laval et Montréal. Mon choix sera dicté par l’école et non le football. Je veux être professeur d’éducation physique. Le choix du coordonnateur défensif avec les Carabins peut aussi pencher dans la balance. »

Reçu en visite avec ses parents, dimanche dernier, à Laval, Miessan a aussi visité Montréal, Concordia et Carleton.