/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le plus grand moment de la carrière du «Pocket Rocket»?

Coup d'oeil sur cet article

S’il y a une des 11 coupes Stanley plus marquantes que les autres au palmarès du légendaire Henri Richard, c’est bien celle de 1971.  

• À lire aussi: Henri Richard est mort à l'âge de 84 ans  

• À lire aussi: Le Québec rend hommage à Henri Richard  

Alors qu’approchait la fin de la carrière de «Pocket Rocket», le numéro 16 a accompli un exploit inimaginable, en finale de la Coupe Stanley contre les Blackhawks de Chicago.    

Laissé sur le banc, plus tôt, dans la série ultime face aux «Hawks», Richard avait eu une altercation avec Al MacNeil, l’entraîneur-chef de l’époque qui l’avait laissé sur le banc dans la défaite du Canadien de Montréal, lors du match numéro 5.    

Le CH avait ensuite égalé la finale 3-3 avant d’aller enlever le match numéro 7 à Chicago.    

Dans cette septième rencontre, Richard avait inscrit le filet égalisateur, avant de donner la victoire au Tricolore avec un deuxième but, dans un gain de 3-2.    

Il s’agissait de la 10e coupe Stanley de la carrière de Richard, âgé de 34 ans à l’époque.    

Richard s'est éteint à 84 ans, vendredi. Le membre du Temple de la renommée du hockey souffrait de la maladie d'Alzheimer.