/sports/hockey
Navigation

65 secondes fatales pour Baie-Comeau

Jon Goyens
Photo d'archives, Jean-François Desgagnés L’entraîneur-chef du Drakkar, Jon Goyens.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Une poussée de trois buts sans riposte en 65 secondes d’intervalle a permis à l’Armada de Blainville-Boisbriand de renverser le Drakkar de Baie-Comeau par la marque de 5-1, samedi après-midi, sur la glace du Centre d’excellence Sports Rousseau.  

En quête d’un deuxième gain de suite à l’étranger, les Nord-Côtiers ont vu leur séquence victorieuse prendre fin rapidement face à des rivaux qui l’avaient remporté 5-0 à Baie-Comeau, mardi dernier.  

Les visiteurs ont été dans le coup pendant près de 40 minutes, mais leurs nombreux revirements en zone défensive se sont avérés, encore une fois, très coûteux.  

Aucun but n’a été marqué lors de l’engagement initial avant de voir le Letton Raivis Ansons profiter d’un jeu de puissance pour donner l’avance aux visiteurs en deuxième période.  

La priorité du Drakkar n’a toutefois pas duré longtemps, et ce dernier a vite permis à l’ennemi de revenir avec force, enchaînant trois buts sans réplique qui ont fait la différence dans la partie.  

« C’est vraiment dommage, car les joueurs avaient connu un bon départ. Leur gardien [Émile Samson] a été très bon en première période et il a fait une différence avec les gros arrêts », a reconnu le pilote Jon Goyens.  

L’entraîneur-chef a toutefois moins apprécié la fin de la période médiane.
« Il y a au moins deux buts sur trois qui n’auraient pas dû rentrer. Par la suite, il y a des joueurs qui ont continué d’essayer, mais il y en a d’autres qui ont réagi différemment », a résumé le dirigeant sans nommer de noms en particulier.  

En bref  

Blake Richardson, Miguël Tourigny, Maxim Bykov, Luke Henman et Nicholas Blagden ont enfilé les filets des vainqueurs... Le Drakkar complétera sa mission de trois matchs en trois jours, ce dimanche soir, alors qu’il rendra visite aux Saguenéens à Chicoutimi.