/weekend
Navigation

Trip: Mathieu Quesnel, l’artiste aux créations insolites

Mathieu Quesnel
Photo courtoisie, Andréanne Gauthier

Coup d'oeil sur cet article

L’auteur, comédien et metteur en scène Mathieu Quesnel aime faire les choses différemment. Sa nouvelle création, Trip, est une invitation à faire voyager avec quelque chose d’insolite en plus. Il s’est aussi imposé un très gros défi, celui de diriger 16 comédiens sur les planches de l’Espace Libre, une première pour lui. 

L’idée de créer cette pièce remonte à 2017, alors que Mathieu Quesnel jouait au Rideau Vert dans la pièce Vol au-dessus d’un nid de coucou, de l’auteur Ken Kesey, un des inspirateurs du mouvement psychédélique des années 1960. « J’avais à l’époque fait des recherches sur l’auteur que je ne connaissais pas, explique-t-il. Sa vie est intéressante, il s’est porté volontaire pour expérimenter diverses drogues, dont le LSD. » 

Cette drogue, selon l’auteur, n’est pas liée à la déchéance, mais plutôt au collectif et aux projets de groupe, une façon d’élargir son champ de conscience. 

« Ken Kesey a alors cessé d’écrire, s’est acheté un autobus pour se promener à travers les États-Unis avec son équipe multidisciplinaire afin de produire des événements artistiques, explique l’auteur. Ça m’a donné envie de faire un show de gang. » 

Ainsi sa pièce, Trip, est inspirée de la contre-culture américaine des années 1960 teintée par le LSD. Il propose une fête psychédélique des plus hilarantes. 

« C’est une réflexion sur la façon dont on mène nos vies, entre l’individualisme et la vie de groupe, ainsi que sur les utopies et les rêves, indique Mathieu Quesnel. Et aussi sur la manière dont on fait de l’art. » 

Une grosse équipe 

Mathieu Quesnel admet que ce n’est pas facile de diriger une grosse équipe, même si la plupart sont ses amis, une bonne idée pour présenter une pièce dont les personnages sont aussi un groupe d’amis dont les liens sont tissés serré. « J’ai dû ramener les artistes à l’ordre à plus d’une reprise et mettre mon pied à terre », confie le metteur en scène, qui est en répétition depuis le mois de janvier. « J’ai eu envie par moments de m’arracher les cheveux de la tête. » 

Le travail d’écriture a aussi été ardu. Il a consacré toute l’année 2019 pour plancher sur son texte. « Dans l’histoire, on retrouve un groupe d’entraide en train de monter son spectacle annuel sur la contre-culture, révèle-t-il. Ensuite, on sera transporté vers autre chose, une autre tempo­ralité, dans l’au-delà. » 

Spectacle multidisciplinaire 

Contrairement au théâtre conventionnel où l’on suit une histoire linéaire, Mathieu Quesnel a choisi dans son approche de suivre plusieurs histoires, où chaque segment aura sa particularité en emmenant son public vers quelque chose d’illogique, mais d’amusant et ludique à la fois. « C’est un peu comme aller au musée et voir des tableaux, on peut comprendre une démarche parfois insolite. Il y aura aussi de la musique live et même du dessin live », annonce-t-il. 

Mathieu Quesnel, véritable passionné de théâtre, multiplie les projets. Il est en train de plancher sur l’écriture de trois autres pièces qu’il produit lui-même. Le comédien, que l’on a pu voir récemment dans les séries Ruptures et Lâcher prise, affirme toujours vouloir continuer à pratiquer son métier d’acteur à travers cela. On le verra d’ailleurs sur les planches du Théâtre La Licorne l’automne prochain. Quant à sa pièce Je suis mixte, présentée à La Licorne, qu’il a écrite et mise en scène en 2018 et dans laquelle il joue, elle fera l’objet d’une tournée au Québec prochainement. 

Trip 

Auteur et metteur en scène : Mathieu Quesnel 

Distribution : Sarianne Cormier, Amélie Dallaire, Stéphane Demers, Myriam Fournier, Marie-Claude Guérin, Yves Jacques, Sharon James, Simon Lacroix, Joanie Martel, Frédéric Millaire-Zouvi, Olivier Morin, Navet Confit, Sylvie Potvin, Philippe Racine, Francis William Rhéaume et Léa Simard 

Du 6 au 21 mars 

Au Théâtre Espace Libre