/travel/advices
Navigation

Quoi mettre dans son bagage à main?

Chaque semaine, notre chroniqueuse Lise Giguère donne des conseils et des trucs pour les voyageurs avertis

Carry-on luggage on the top shelf over head on airplane, passenger put bag cabin compartment air craft business class,vintage color,copy space
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

S’il est bien préparé, le bagage à main peut améliorer son expérience de voyage, surtout si l’on s’envole pour de longues heures. Pour être bien certain de ne rien manquer, on y glisse : 

1. Une pochette contenant tous ses documents de voyage, réservations d’auto ou d’hôtels, les informations sur les ambassades, etc. Le passeport, le portefeuille, les cartes de crédit seront plus en sécurité dans le sac à main ou dans une petite pochette pendue au cou.  

2. Une paire de sandales légères, des lunettes de soleil, une casquette ou un chapeau, un bermuda ou une petite robe soleil, si l’on part pour un pays de soleil. Une tuque, des mitaines et un foulard si c’est le froid qui nous attend. 

3. Tout ce qui est précieux ou fragile : argent, bijoux, lunettes, clés, ou tout autre article de valeur. Les médicaments vont TOUJOURS dans le bagage de cabine. On les garde dans leur bouteille d’origine et l’on demande au pharmacien d’imprimer la liste de TOUTES nos prescriptions. 

4. Comme la température varie constamment, selon la zone géographique survolée, les conditions météorologiques, l’altitude, la mise en marche d’un chauffage ou d’une climatisation, on ajoute un chandail qui s’enlève et se remet facilement ou un grand châle dont on se servira également à destination. On apporte aussi des bas chauds ou des pantoufles de même type que celles que l’on trouve dans les hôtels, et l’on enlève ses chaussures, ce qui améliore la circulation sanguine.  

5. Les bouteilles d’eau ne pouvant franchir la sécurité, on apporte une bouteille vide. Une fois rendu dans la zone d’embarquement, il ne reste plus qu’à la remplir aux abreuvoirs. À bord, il suffit de demander à l’agent de bord de la remplir. C’est plus pratique qu’un verre, surtout en cas de turbulences, et ça permet d’éviter la gorge sèche si le service est lent ou interrompu.  

6. Quelques produits d’hygiène (dentifrice, crème hydratante, parfum), mais ces derniers doivent être dans des contenants de 100 ml ou moins et rangés dans un sac de plastique transparent. Des produits en format voyage sont vendus dans les pharmacies, mais on peut également se procurer des petites bouteilles vides ou utiliser des contenants de pilules qui ferment hermétiquement. 

7. Quelques bonbons et de la gomme, qui sollicitent les muscles auriculaires et qui aideront à réduire la pression dans les oreilles au moment de l’atterrissage. On peut aussi se forcer à bâiller. 

8. Caméra, ordinateur, liseuse électronique, tablette, batteries, adaptateur et tous les fils pour les prises USB ou USBC.  

9. Attention à ne JAMAIS mettre d’objets métalliques coupants ou de liquides de plus de 100 ml. Ils seraient confisqués lors du passage à la sécurité avant l’embarquement. 

10. Un sac en tissu léger dans lequel on glisse tout ce dont on aura besoin en vol : médicaments à prendre pendant le trajet, bouchons pour les oreilles, oreiller de voyage, petite couverture ou châle, livres ou magazines, bouteille d’eau, collation, etc. Placé à nos pieds, il évite d’avoir à se lever constamment pour fouiller dans son bagage.