/news/health
Navigation

COVID-19: un premier décès dû au coronavirus au pays

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, et la responsable de la santé, Bonnie Henry.
Photo AFP Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, et la responsable de la santé, Bonnie Henry.

Coup d'oeil sur cet article

Un premier décès dû au nouveau coronavirus a été annoncé au Canada, lundi, du côté de la Colombie-Britannique. 

• À lire aussi: Wall Street s'effondre à l'ouverture des marchés   

• À lire aussi: Plus de 110 000 personnes contaminées dans le monde  

• À lire aussi: Ottawa déconseille les voyages en croisières  

La victime est un octogénaire qui avait été diagnostiqué avec le COVID-19 la semaine dernière. Le patient, qui résidait au centre de soin de Lynn Valley, à North Vancouver, a succombé à la maladie au cours de la soirée de dimanche. 

Le virus semble s'être bien implanté dans cette résidence. À ce jour, au moins cinq personnes, incluant deux employés, ont contracté la maladie dans le centre de soins. L'établissement est d'ailleurs la première source de transmission locale du virus. 

La santé publique de la province enquête sur la source de l'éclosion à Lynn Valley. 

Appelé à réagir, le premier ministre Justin Trudeau a offert ses condoléances aux proches de la victime. 

«Je vous rassurer les Canadiens. En se basant sur les avis des experts, sur tout ce qui se fait dans le monde par rapport à la recherche, nous sommes en train de prendre les mesures requises pour garder les Canadiens en sécurité et en santé dans cette situation difficile», a-t-il affirmé lundi soir en marge d'un événement au marché By, à Ottawa. 

De plus en plus de cas 

Par ailleurs, la Colombie-Britannique a annoncé la découverte de cinq nouveaux cas sur son territoire au cours des dernières heures, portant le total à 32 patients contaminés par le COVID-19 depuis le début de l'épidémie. Du nombre, seuls trois ont besoin de recevoir des soins à l'hôpital, les autres étant placés en isolation à la maison. 

La majorité des cas découverts à ce jour au pays sont liés à des voyages à l'étranger, particulièrement en Chine, en Iran ou en Égypte. «La moitié des cas en Colombie-Britannique sont liés à des voyages en Iran», a précisé le ministre de la Santé de la province, Adrian Dix. 

Appel au calme 

La responsable de la santé publique de la province, la Dre Bonnie Henry, a tout de même appelé la population au calme. Elle a conseillé aux gens de prendre des mesures simples pour éviter la propagation de la maladie, comme se laver les mains souvent, tousser dans sa manche et éviter d'échanger des poignées de main. 

«À partir de maintenant, nous voulons que tout le monde reste à la maison s'ils sont malades. Même si vous reniflez ou que vous avez juste un petit rhume. Si vos enfants se sentent un peu mal, gardez-les à la maison. Si vous ne vous sentez pas bien, évitez de vous rendre au travail», a appelé la Dre Henry. 

Le 811 débordé 

«Si vous avez le souffle court, des difficultés à respirer et que vous avez besoin d'aide médicale, appelez [le 811] et dites que vous avez un problème respiratoire», a-t-elle ajouté. 

Le ministre Dix a cependant souligné que la ligne info-santé de sa province reçoit deux fois plus d'appels qu'à l'habitude, ce qui présente un défi pour le réseau. Son gouvernement prévoit investir plus de ressources pour faire face à la demande. 

On dénombre désormais 78 cas probables ou confirmés de COVID-19 au Canada depuis le début de l'épidémie, soit 34 en Ontario, 32 en Colombie-Britannique, sept en Alberta et cinq au Québec. Une personne a perdu la vie et huit sont aujourd'hui considérées comme guéries.