/finance
Navigation

Budget Girard: un investissement de plus de 525 M$ dans le virage numérique

Le crédit d’impôt profitera à environ 10 000 entreprises de tous les domaines

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec met en place un nouveau crédit d’impôt, dont le coût atteindra 525,8 millions $ en cinq ans, pour soutenir le virage numérique des entreprises et leur modernisation.  

• À lire aussi: Le budget vert de la CAQ assombri par le coronavirus  

C’est une des nouvelles mesures dévoilées, mardi, dans le second budget Girard. 

Le gouvernement Legault estime qu’environ 10 000 entreprises bénéficieront, chaque année, de la mise en place de ce crédit d’impôt baptisée C3i.

Tous les secteurs d’activité auront accès à ce coup de pouce financier qui représentera jusqu’à 20 % de la facture pour des acquisitions de matériel de fabrication et de transformation, et pour du matériel informatique.

Le gouvernement prévoit injecter d’ici 2024-2025 environ 1,05 milliard $ dans différentes mesures et initiatives fiscales visant à soutenir la productivité des compagnies du Québec.

« La productivité de nos entreprises constitue l’une des réponses au défi de la rareté de la main-d’œuvre. Elle est la clef qui nous permettra d’éliminer l’écart de richesse qui nous sépare de l’Ontario », fait valoir dans son récent budget le ministère des Finances. 

Déduction incitative

Par ailleurs, le gouvernement prévoit instaurer dès janvier 2021 la déduction incitative pour la commercialisation des innovations (DICI). Environ 15 000 compagnies à travers la province seront admissibles. 

Cette offre remplacera la déduction pour sociétés manufacturières innovantes (DSI) qui était en place depuis 2017. L’impact financier de cette nouvelle initiative sera de 91,8 M$ au cours des cinq prochaines années.

« Grâce à cette initiative, les sociétés développant et commercialisant au Québec une propriété intellectuelle québécoise bénéficieront du taux d’imposition le plus concurrentiel en Amérique du Nord », note le ministère.

Pour l’ensemble des mesures fiscales visant à améliorer la productivité et la compétitivité des compagnies québécoises, le gouvernement chiffre à 107,7 millions $ l’impact financier en 2020-2021. 

Cette facture bondira à 142,1 millions $ en 2021-2022.  

Quelques mesures et impacts financiers sur 5 ans    

  • Mise en place du crédit d’impôt à l’investissement et à l’innovation (C3i) : 525,8 millions $
  • Mise en place du crédit d’impôt capital synergie : 30 millions $
  • Instauration de la déduction incitative pour la commercialisation des innovations (DICI) : 91,8 millions $
  • Bonification des crédits d’impôt à la R-D favorisant la collaboration : 11 millions $
Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.