/news/provincial
Navigation

Budget Girard: 7 M$ pour la place publique de l’hôtel de ville de Québec

Budget Girard: 7 M$ pour la place publique de l’hôtel de ville de Québec
Photo d'archives, Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Déjà choyée par l’investissement de 1,8 G$ pour le tramway, la Ville de Québec n’a pas grand-chose de neuf à se mettre sous la dent, dans le budget Girard, à l’exception d’une aide de 7 M$ pour la place publique face à l’hôtel de ville.  

• À lire aussi: Budget Girard: le budget vert de la CAQ assombri par le coronavirus  

Le gouvernement Legault n’avait pratiquement rien à annoncer pour la capitale nationale dans son deuxième budget. Le seul projet concret – et spécifique à la Ville de Québec – qui apparaît pour la toute première fois dans les documents budgétaires est celui du réaménagement de l’«Espace de la Capitale-Nationale», dans le Vieux-Québec.     

Le maire Régis Labeaume demandait 10 M$ au ministre des Finances depuis deux ans. Il lui a finalement octroyé 7 M$. «Joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, la place entre la basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec et l’hôtel de ville est un des lieux les plus animés et occupés parmi les places publiques de la capitale nationale», peut-on lire.    

«Le réaménagement de cette place patrimoniale permettra d’en bonifier l’attrait et de mieux y intégrer les attraits environnants. Ce projet (...) participera au rayonnement touristique et culturel de la capitale», ajoute-t-on.    

Garages du RTC  

Le gouvernement a par ailleurs inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI) deux projets futurs du Réseau de transport de la Capitale (RTC). Ces projets sont «à l’étude» et aucun montant n’a été officiellement octroyé.    

Il s’agit de la construction d’un troisième garage pour les autobus, évalué de façon préliminaire à 200 M$ par le RTC, et l’agrandissement du Centre Métrobus sur Armand-Viau, un projet de 144 M$ comme le rapportait Le Journal en février dernier.    

Le PQI répertorie tous les projets majeurs de plus 50 M$ sur un horizon de dix ans. Ces projets du RTC, qui ont un lien direct avec l’électrification éventuelle de la flotte d’autobus, sont pour l’instant embryonnaires.    

Projet du Littoral Est  

Dans sa courte liste d’épicerie, en prévision du budget 2020, le maire Labeaume avait également demandé une somme additionnelle de 50 M$ pour poursuivre le développement de la zone d’innovation du Littoral Est, dans les secteurs Beauport-Maizerets-D’Estimauville. Le plan budgétaire ne contient pas d’annonce spécifique à ce sujet.    

Par contre, la Ville de Québec pourrait bénéficier de la bonification du programme pour la mise en place de zones d’innovation (+ 20 M$ pour l’ensemble des municipalités) et de la hausse de l’enveloppe du programme ClimatSol-Plus (+25 M$) pour la réhabilitation de sols contaminés.    

10 M$ pour des pistes cyclables  

Les municipalités qui sont membres de la Communauté métropolitaine de Québec, incluant la Ville de Lévis, se partageront enfin une somme de 10 millions pour l’aménagement de voies cyclables, grâce au renouvellement des ententes de financement pour les trames vertes et bleues (70 M$ pour l’ensemble de la province). 

407 M$ en culture

Le gouvernement financera diverses initiatives culturelles au cours des cinq prochaines années. Un montant de 310,6 M$ permettra de faire rayonner la culture québécoise avec des œuvres télévisuelles et cinématographique, des expositions muséales de calibre international et en diffusant des spectacles sur Télé-Québec.

Deux crédits d’impôt ont été bonifiés pour soutenir l’industrie de la musique, totalisant 19,5 M$ et près de 35 M$ serviront à valoriser le patrimoine bâti en région. Un autre 35 M$ sera consacré à soutenir les musées, particulièrement ceux à vocation scientifique.

– Avec la collaboration de Rémi Nadeau

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.