/finance/business
Navigation

Budget Girard: les sociétés d’État font moins bien

Coup d'oeil sur cet article

Les sociétés d’État font moins bien que prévu en raison de la performance d’Hydro-Québec. Elles verseront au gouvernement 4,69 milliards $, soit une diminution de 15,4% par rapport à l’année précédente.   

• À lire aussi: Le budget vert assombri par le coronavirus  

• À lire aussi: 10 choses à retenir du budget Girard  

• À lire aussi: 525,8 M$ pour soutenir le virage numérique des entreprises  

Malgré un sommet historique pour les ventes d’électricité au Québec en 2019, Hydro-Québec remettra au gouvernement cette année 2,175 milliards $, soit 250 millions $ de moins que prévu.    

Québec justifie ce recul par rapport aux précédents résultats d’Hydro-Québec par la non-récurrence des gains liés à la cession partielle de ses parts pour 277 millions $ dans la filiale TM4 à la multinationale américaine Dana. La baisse des exportations d’électricité a aussi influencé les résultats.     

Pour les prochaines années, le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions financières pour ses sociétés d’État, notamment de 253 millions $ en 2020-2021 et de 184 millions $ l’année suivante.    

Québec estime que le «gel des tarifs d’électricité en 2020-2021, la baisse des prix de l’énergie sur les marchés à l’exportation ainsi que la baisse du prix de l’aluminium» auront des impacts sur les finances d’Hydro-Québec.     

Les températures plus clémentes des dernières semaines et la remise des trop-perçus influenceront aussi le portefeuille du fournisseur d’électricité.    

Il faut dire que depuis novembre, les consommateurs ont vu leur facture d’électricité chuter de 5% par rapport à cette même période en 2018-2019.    

Selon le gouvernement, Hydro-Québec devrait tout de même connaître une croissance de sa demande pour l’électricité au cours des prochaines années    

La baisse de la performance l’an dernier du fournisseur d’électricité a toutefois été en partie compensée par une augmentation des revenus provenant de Loto-Québec et de la Société des alcools du Québec (SAQ).    

Les ventes de billets de loterie et les casinos ont rapporté 91 millions $ de plus que prévu. Loto-Québec versera 1,36 milliard $ au gouvernement en mars prochain et 1,37 milliard $ l’année suivante.    

Quant à la SAQ, Québec espère recevoir 1,19 milliard $, soit 35 millions $ de plus que ce qui était anticipé. Et les ventes de vins et de spiritueux devraient continuer de grimper au cours des prochaines années.    

Investissement Québec a également fait mieux que prévu (+9 millions $ ). Le gouvernement a touché 148 millions $. Le ministère des Finances prévoit toutefois une baisse des revenus de 17 millions $ pour l’an prochain.    

La Société québécoise du cannabis devrait, quant à elle, rapporter 27 millions $. Le gouvernement prévoit recevoir presque le double l’année suivante.    

Plus d’argent provenant des ventes du cannabis 

Les ventes de cannabis ont été plus profitables de 6,8 M$ que ce qui a été prévu pour 2019-2020. Cela permettra à la Société québécoise du cannabis (SQDC) de verser 56,5 M$ au fond de revenus provenant de la vente du cannabis. Au moins la moitié de cette somme ira au fond de prévention et de recherche en matière de cannabis, géré par le ministère de la Santé. L’autre moitié sera consacrée à diverses initiatives prévenant la consommation de substances psychoactives. 

Le gouvernement prévoit obtenir près de 100 millions en revenus du cannabis pour 2020-2021, dont 50 M$ provenant de la SQDC. 

  

Revenus pour 2019-2020    

Hydro-Québec: 2,175 milliards $    

Loto-Québec: 1,362 milliard $    

Société des alcools du Québec: 1,194 milliard $    

Investissement Québec: 148 millions $    

Société québécoise du cannabis: 27 millions $    

Autres: - 213 millions $    

Source: Budget 2020-2021 

– Avec la collaboration de Rémi Nadeau