/lifestyle/fashionbeauty
Navigation

Dans la garde-robe... d’Alexandre Da Costa

Coup d'oeil sur cet article

Le maestro et violoniste Alexandre Da Costa est un original. Il est de ceux qui « aiment les vêtements » et pour qui le « magasinage est une activité familiale ».  

« Quand on est en voyage, on adore faire les boutiques. Il m’arrive d’épuiser ma conjointe, car je fais les recoins de chacun des endroits où l’on entre, parce que je ne veux rien manquer », dit-il. Sa garde-robe savamment pensée en est le meilleur exemple. Ses vêtements, accrochés sur un carrousel, se déplacent à coups de bras comme chez le nettoyeur. Il y a les dizaines de chemises blanches et noires (principalement de Zara et qu’il repasse lui-même afin qu’elles soient parfaites), ensuite les jeans (uniquement de la marque G-Star) et finalement les pièces d’intérêt, ses vestons. « Je n’aime pas ce qui est générique et je ne suis pas insensible aux marques, mais avant tout, je recherche des pièces différentes, qui ne passent pas inaperçues. Mes essentiels, chemises noires et blanches et jeans noirs, sont la base de tous mes looks », confirme Alexandre.    

Les femmes dans sa vie y sont peut-être pour quelque chose dans sa quête d’unicité. « Ma mère adore l’imprimé léopard. Elle est toujours chic. Avec ce foulard, je lui rends hommage. Puisque ma conjointe a une friperie haut de gamme (Chic & Glamour), je suis souvent en contact avec des belles pièces. Elle reçoit parfois des vêtements unisexes qui me plaisent : ce foulard, un t-shirt Versace et un gilet en lapin sont passés directement dans ma garde-robe », confirme-t-il.   

Alexandre porte tout dans sa garde-robe, enfin presque. « J’ai acheté ces baskets dorées lors d’une séance photo, mais je n’ai jamais trouvé l’occasion pour les porter. C’est aujourd’hui que ça se passe », affirme-t-il.   


À l’agenda d’Alexandre   

  • Pour sa première saison à la barre de l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL), il convie la famille au concert Pierre et le loup avec Pénélope McQuade comme narratrice et Airat Ichmouratov comme chef invité, le dimanche 22 mars 2020 à 15 h au Club Dix30 de Brossard. osdl.ca/pierre-et-le-loup  
  • Il a lancé son nouvel album Stradivarius BaRock. La première du spectacle aura lieu le 14 avril à Montréal au Théâtre Maisonneuve et le 10 mai à Québec à la salle Albert-Rousseau. alexandredacosta.com  
  • Le Festival Stradivaria se déroulera du 3 au 26 juillet 2020. Programmation à venir. festivalstradivaria.ca   

  

Redingote GENEVIÈVE GUIMONT<br />
Baskets ZARA
Photo Martin Alarie
Redingote GENEVIÈVE GUIMONT
Baskets ZARA

« Cette redingote est légèrement excentrique, car elle a des allures de blouson sport, mais elle est taillée dans du velours noir et ornée de plusieurs boutons, en plus de la fermeture à glissière », décortique-t-il.   

Chemise ZARA<br />
Gilet POLOGEORGIS<br />
Jean G-STAR<br />
Pantoufles SERGIO SERRANO
Photo Martin Alarie
Chemise ZARA
Gilet POLOGEORGIS
Jean G-STAR
Pantoufles SERGIO SERRANO

« Quand je m’habille en mou, c’est ce que je porte. Disons que la chemise sortie du pantalon, c’est relax pour moi. Je ne possède pas de pantalons de jogging ou de simples t-shirts, outre un modèle Dubuc », déclare Alexandre.   

« Quand j’ai vu ces pantoufles dans la vitrine d’une boutique à Séville, il me les fallait. La broderie dorée est un amalgame de mes initiales A, D et C », dit le violoniste.   

Chemise ZARA<br />
Redingote DENIS GAGNON<br />
Ceinture SIMONS<br />
Jean G-STAR<br />
Bottillons ALDO
Photo Martin Alarie
Chemise ZARA
Redingote DENIS GAGNON
Ceinture SIMONS
Jean G-STAR
Bottillons ALDO

« C’est le designer Denis Gagnon qui a conçu cette queue-de-pie modifiable pour mon spectacle Stradivarius à l’opéra. Il m’a aussi conseillé pour la chemise, le pantalon et il m’a offert les chaussures. Au fil de ma performance, je retire la queue, puis les manches et la veste. Je termine avec un harnais-manche. La matière pailletée prend bien la lumière sous les projecteurs », raconte le maestro.    

Redingote NATHON KONG<br />
Chaussures FINSBURY
Photo Martin Alarie
Redingote NATHON KONG
Chaussures FINSBURY

« Cette redingote de Nathon Kong est très spéciale, car l’insertion au dos est une soie imprimée de la partition numéro 2 de Bach, ma préférée de toutes, de laquelle se découpe mon violon. De plus, la doublure reprend une œuvre des Impatients. C’est une pièce exceptionnelle », révèle Alexandre.   

Veste J. CREW<br />
Chemise ZARA<br />
Ceinture LOUIS VUITTON<br />
Jean G-STAR<br />
Bottillons JO GHOST chez BROWNS
Photo Martin Alarie
Veste J. CREW
Chemise ZARA
Ceinture LOUIS VUITTON
Jean G-STAR
Bottillons JO GHOST chez BROWNS

«Cette veste patchwork est l’une des plus vieilles pièces de ma garde-robe. Je la porte régulièrement depuis 15 ans, car elle est colorée, fantaisiste et joyeuse », lance-t-il. D’ailleurs, elle sera parfaite cet été, car le motif bandanas est de retour.   

« J’ai craqué quand j’ai vu cette ceinture. L’illustration me rappelle mon tatouage. De plus, elle est réversible, c’est très pratique », confie Alexandre.     

4 questions mode à Alexandre  

Vos nombreux voyages ont-ils façonné votre style ?  

Je ne dirais pas que mon style a changé parce que j’ai voyagé, mais disons qu’il m’a permis de m’assumer encore plus. Je refuse de changer mon style selon le lieu où je suis. J’ai habité plusieurs années à Séville en Espagne. Les hommes là-bas sont des paons, ce sont eux les flamboyants dans le couple. Ils mélangent les couleurs, ils accessoirisent leurs tenues de foulards, ils sont toujours chic.    

Avez-vous toujours transposé cette excentricité sur la scène ?  

Oui, même que je faisais fi de la consigne du port du queue-de-pie dans mes contrats. Je sais que l’univers de la musique classique est très rigide, mais je ne veux pas être pareil à tout le monde. Cependant, je respecte, à ma façon, les règles de l’establishment. Je ne débarque pas en complet rose, je suis respectueux et je m’en tiens au noir et blanc, tout en m’amusant. Mon style « chic excentrique » fait partie de ma personnalité.    

Portez-vous une pièce fétiche lors de vos spectacles ?  

Je porte toujours mon bracelet acheté à Séville. Les sept fils en argent sont typiques du modèle des matadors. Lorsque je monte sur scène, je me sens comme eux devant la foule ; j’entre dans l’arène, non pas pour affronter un taureau, mais la musique. C’est difficile de jouer une œuvre parfaitement et quand je ne réussis pas, je crois que la douleur que je ressens peut être similaire à celle d’une corne dans le ventre.   

Faites-vous affaire avec une styliste pour créer vos looks ?  

Il m’est arrivé de travailler avec des stylistes, par exemple pour des séances photo ; je me rappelle entre autres une belle collaboration avec Ariane Simard. Mais en général, c’est plutôt rare, car mon dada c’est le magasinage. C’est l’une de nos activités familiales préférées. Je déniche donc mes tenues au fil de nos séances de shopping. Lorsque j’ai besoin d’un costume de scène, je vais directement chez le designer pour discuter du projet. Je suis très impliqué dans l’élaboration de mes tenues.    

Ses bonnes adresses   

  • Chic & Glamour Friperie haut de gamme   
  • Nathon Kong   
  • UNTTLD   
  • Dolce & Gabbana